Sami, Goliath, Oscar, Ousmane et les autres… Claire CLEMENT (Dès 9 ans)

Publié le 14 Avril 2015

Sami, Goliath, Oscar, Ousmane et les autres… Claire CLEMENT (Dès 9 ans)

Sami, Goliath, Oscar, Ousmane et les autres…

Claire CLEMENT

Editions Bayard Jeunesse, collection « Estampille », avril 2013.

258 pages.

Dès 9 ans

Thèmes abordés : Amitiés, solidarité, différences, identité, banlieue.

Dans la cité Joliot-Curie, il y a Anselme, dit Sami, Goliath son lapin nain, offert par son père la veille de son départ et auquel Sami s’est attaché, pour combler, pour compenser.

Il y a Jeanne, sa sœur, il y a Agnès leur mère, dépressive, qui ne fait plus que des origamis, quand elle ne dort pas ou n’est pas chez le médecin.

Dans la cité, il y a Oscar, le meilleur ami de Sami, dans la même classe de CM2, et dont Rose est leur maîtresse, avec Sothy, la petite fouineuse ricaneuse...

Il y a aussi Ayana, la mère d’Oscar. Arrivée du Congo voilà neuf ans, elle demande désespérément les papiers et craint constamment qu’on vienne la chercher avec son fils.

Ayana est arrivée en France il y a neuf ans. Et depuis neuf ans elle demande un permis de séjour. Mais elle n’arrive pas à l’obtenir parce qu’elle n’a pas l’acte de naissance. Au Congo, les gens de sont pas enregistrés avec autant de rigueur qu’en France. Il faudrait qu’elle retourne là-bas, qu’elle fasse des démarches, mais c’est hors de question. Elle risquerait de ne plus pouvoir revenir.

Page 19.

On trouve aussi Ousmane, qui vient du Sénégal, le sage, le confident. Il y a Myriam, Nadir le rappeur, Volcan qui porte bien son nom, le Boloss et son chien Ebène…

Il y a tout ce petit monde, plus encore quelques autres, qui gravitent autour…

Un jour, alors que Sami a sorti son lapin nain, Goliath, pour le laisser gambader, le garçon part brusquement car son copain Oscar a l’appendicite et va être opéré. En chemin, il se rend compte qu’il a laissé son lapin adoré dehors mais quand il rentre ni sa sœur ni Ousmane ne l’ont récupéré, mais quelqu’un, qui a laissé un mot dans l’entrée de son immeuble…

Dès lors, Sami va se poser de multiples questions sur lui, sa vie, les autres, Dieu… Et en poser… Il n’obtiendra pas toujours de réponses évidentes, ni faciles. Il va découvrir sous un autre angle les personnes qui composent la cité, leur famille, leurs secrets, leurs non-dits, leur passé et leurs difficultés à chacun, les convoitises des uns pour les autres…

Une cité composée de couleurs (de peaux, des habits, des intérieurs, origamis), saveurs (beignets de bananes d’Ayana, cuisine des origines), douleurs (solitudes, peurs, remords ou regrets), et chaleurs (amitiés, solidarités, histoires et légendes comme celle de Leuk le Lièvre, du Sénégal)…

Il ne faut pas s’effrayer du nombre de pages de ce roman, bien destiné à des lecteurs dès 9 ans. Il se lit aisément, la narration est fluide. On est immergé dans la vie de Sami, les soucis de la cité, le partage et l’entraide dans le quotidien comme dans l’implicite, les petits soucis des uns avec ou contre les autres, de vies parfois un peu trop imbriquées.

Sami, Goliath, Oscar, Ousmane et les autres est un roman qui se déroule en deux temps et qui peint sans fard une, et même plusieurs réalités : séparations des parents, les sans-papiers et la peur d’être renvoyé aux pays, la condition des filles, la drogue, la dépression, l’impact et les répercussions des problèmes d’adultes sur les enfants, l’emprise du psychologique…

Pour autant, il est résolument optimiste (« jeu du ravi »), convivial, et même si les sujets peuvent être lourds, on le referme avec le sourire aux lèvres.

C’est la colère, Ayana.Il faut la cracher. Colère, peur, honte, jalousie, chagrin, il faut les arracher de soi : ce sont des monstres qui dévorent.
Ousmane à Ayana.

Page 173.

L’avis d’Ambre, 10 ans :

Le père de Sami offre à son fils un lapin nain avant de quitter la maison.

Mais, un jour, le meilleur ami de Sami a l’appendicite et Sami laissant Goliath tout seul, se rend compte qu’on lui a volé.

Alors en rentrant chez lui, il commence à s’inquiéter et fera tout pour essayer de le retrouver.

A ce moment-là, il commencera à se poser des questions sur la vie, la religion etc… en interrogeant Ousmane qui lui répond bien que toutes ses interrogations font remonter en lui de douloureux souvenirs.

Tout le monde va aider Sami pour enfin vivre heureux dans la cité Joliot-Curie

 

J’ai bien aimé ce roman avec ces moments de suspense, de tristesse et d’humour. Même si quelquefois, j’ai trouvé l’histoire un peu longue.

Je recommande la lecture de ce livre.

Sami, Goliath, Oscar, Ousmane et les autres… Claire CLEMENT (Dès 9 ans)

Ce roman fait partie de la sélection pour le Prix des Incorruptibles, sélection CM2/6e, pour l’année scolaire2014-2015.

Je vous ai présenté d’autres livres sélectionnés pour ce Prix, pour cette année ou non, et d’autres catégories d’âge.

Sami, Goliath, Oscar, Ousmane et les autres… Claire CLEMENT (Dès 9 ans)

Depuis 26 ans, les Incorruptibles décernent un prix, par le biais des élèves à l’école/collège, à un album ou livre. Six livres sont mis en compétition selon un ou deux niveaux de classe.

A tour de rôle, les élèves lisent et ramènent chez eux pour le lire en famille, ou simplement plus calmement. Parfois les parents sont même invités à voter pour leur livre préféré, comme ce fut le cas pour nous lorsque ma fille était en CP (2010-2011).

« Le prix littéraire des Incorruptibles a été conçu comme un jeu, un défi à relever. Son objectif est de changer le regard des jeunes lecteurs sur le livre, afin qu’ils le perçoivent comme un véritable objet de plaisir et de découverte. L’association a reçu en 2013 l'agrément de l'Éducation Nationale, en tant qu’association éducative complémentaire de l’enseignement public. »

Belles lectures et découvertes!

Blandine.

Repost 0
Commenter cet article