Mes rêves au grand galop Didier JEAN et ZAD. (Dès 9 ans)

Publié le 30 Avril 2015

Mes rêves au grand galop Didier JEAN et ZAD. (Dès 9 ans)

Mes rêves au grand galop

Ecrit à quatre mains par Didier JEAN et ZAD. Illustré par Didier GARGUILO.

Editions Les Incorruptibles avec l’aimable autorisation de Rageot éditeur, août 2014.

157 pages.

Indiqué dès 11 ans, mais je dirai plus dès 9 ans.

Thèmes abordés : campagne/ville, handicap, préjugés, amitié, passion, animaux, adolescence.

Inès, 13 ans, habite à la campagne, dans une grande maison appelée La Lounade. Elle est la fille unique de Raoul et Fleur. Et tous les trois virevoltent dans la maison, nettoient et cuisinent car une amie d’enfance de sa maman, Sabine, doit arriver avec fils et mari dans peu pour une semaine de vacances.

La relation entre les deux adolescents ne commence pas très bien. Sébastien est nonchalant et visiblement mécontent de devoir passer ses vacances sans potes ni réseau portable. Inès est excédée par cette attitude et le rabroue dès qu’il souhaite l’aider.

-Excuse-moi. Mais je peux très bien me débrouiller seule !
-D’accord, d’accord, t’énerve pas, c’était juste pour t’aider.
-Moi, j’en ai marre qu’on veuille toujours m’aider. Comme si j’étais une incapable.
-C’est pas une raison pour m’incendier !
-Oh laisse tomber, tu ne peux pas comprendre, bougonne-t-elle.
C’est sûr, je ne peux pas comprendre.
Elle m’engueule parce que je veux lui rendre service ! N’importe quoi.

Page 22.

Car Inès se déplace en fauteuil roulant. Victime d’un accident banal, stupide, dans lequel elle n’a pas laissé que l’usage de ses jambes… Sébastien va peu à peu découvrir l’histoire d’Inès, sa passion, le cheval, son secret, ses envies. Lui va peu à peu s’ouvrir et découvrir les plaisirs insoupçonnés et la richesse d’une vie à la campagne, proche de la nature, des chevaux et des gens.

Si le mode de narration choisi me plaît beaucoup, c’est un roman à deux voix, où chaque chapitre fait parler un des deux adolescents, l’histoire, bien qu’intéressante, aurait être plus forte.

Je n’étais déjà pas spécialement attirée par la couverture, ni le titre, qui fournissent, d’emblée, beaucoup (trop) de renseignements. Le roman est peut-être trop construit sur des oppositions faciles : campagne/ville avec tous les préjugés et les idées reçues que cela implique (coupure d’avec le monde réel et virtuel ; inactivité, citadins gauches), un adolescent grognon, lève-tard, et une adolescente, handicapée donc fière.

-C’est ma faute. Je suis souvent en colère.
Ça me tombe dessus, c’est plus fort que moi.
Surtout quand je vois quelqu’un debout sur ses deux jambes, qui se plaint de sa condition ! Je trouve ça tellement injuste, ce qui m’est arrivé…

Page 99.

Il est cependant intéressant de voir l’évolution de leurs deux regards quant au handicap et leurs confidences. En arrière-plan, les passions du père d’Inès (écologie et mosaïques), de la mère (saxophone) sont atypiques et moins attendues que celle d’Inès (équitation/fille). L’intérêt des adolescents pour les écrans et la technologie est également évoqué, bien que vite balayé.

La fin ne m’a pas séduite, trop facile, trop attendue, trop « happy-end » et qui n’en avait nul besoin.

Une lecture, rapide, en demi-teinte, qui, malheureusement, ne résonnera pas longtemps, malgré sa thématique.

L’avis d’Ambre, 10 ans.

 

Inès a la passion du cheval.

Mais depuis son accident, elle ne peut plus en faire.

Quand arrive Sébastien, elle n’a qu’une envie, qu’il parte !

Arriveront-ils à s’entendre et devenir amis ?

 

J’ai beaucoup aimé ce livre car on a l’impression d’y être. Mais je n’ai pas apprécié le fait qu’il soit multivoix, car il m’arrivait de ne plus savoir qui parlait.

Mes rêves au grand galop Didier JEAN et ZAD. (Dès 9 ans)

Ce roman fait partie de la sélection pour le Prix des Incorruptibles, sélection CM2/6e, pour l’année scolaire 2014-2015. Je vous ai présenté d’autres livres sélectionnés pour ce prix, pour cette année ou non, et d’autres catégories d’âge.

Depuis 26 ans, les Incorruptibles décernent un prix, par le biais des élèves à l’école/collège, à un album ou livre. Six livres sont mis en compétition selon un ou deux niveaux de classe. A tour de rôle, les élèves lisent et ramènent chez eux pour le lire en famille, ou simplement plus calmement. Parfois les parents sont même invités à voter pour leur livre préféré, comme ce fut le cas pour nous lorsque ma fille était en CP (2010-2011).

« Le prix littéraire des Incorruptibles a été conçu comme un jeu, un défi à relever. Son objectif est de changer le regard des jeunes lecteurs sur le livre, afin qu’ils le perçoivent comme un véritable objet de plaisir et de découverte. L’association a reçu en 2013 l'agrément de l'Éducation Nationale, en tant qu’association éducative complémentaire de l’enseignement public. »

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 30/04/2015 18:46

Les thèmes abordés sont très intéressants, ce roman doit être une jolie leçon de vie.
Encore bravo à Ambre (future chroniqueuse ??) pour ses avis !
Belle soirée à vous,
Nancy

Blandine 01/05/2015 15:38

Merci beaucoup Nancy! Votre petit message lui a fait très plaisir!
Thématiques intéressantes mais beaucoup de raccourcis...
Bon grand WE à vous :-)