Petit aigle. Chen JIANG HONG. (Dès 4 ans)

Publié le 17 Janvier 2015

Petit aigle. Chen JIANG HONG. (Dès 4 ans)
Petit aigle. Chen JIANG HONG. (Dès 4 ans)

Petit aigle.

Chen JIANG HONG.

L’Ecole des Loisirs, octobre 2003.

Dès 4 ans.

Notions abordées : Chine, arts martiaux, traditions, animal, patience, vengeance, bouddhisme.

Cette histoire se passe en Chine il y a très, très longtemps, au quinzième siècle.

Petit aigle. Chen JIANG HONG. (Dès 4 ans)

Dans cette province, des paysans sont exploités pour renforcer, sous le joug du général Zhao, la muraille afin de protéger le pays. Un grand sage y vit aussi, Maître Yang.

Par une nuit venteuse et enneigée, il trouve un petit garçon, presque mort, dont les parents ont été tués par le général, et qu’il décide d’élever.

Maître Yang possède un aigle, et auprès d’eux, l’enfant oublie son chagrin. Une nuit, le petit garçon découvre une autre facette de son maître, qui semble s’être transformé en aigle. Dès lors, entre les murs de sa chambre, il va s’attacher à imiter les mouvements du vieil homme.

Mais un jour au marché, alors qu’il est chahuté par quatre voyous, le garçon se défend en les appliquant. Ce n’est pas de la fierté que ressent Maître Yang, mais de la colère. Mais obligé de reconnaître le talent du jeune homme, il décide de l’initier à la boxe de l’Aigle.

« Puisque c’est ainsi, suis-moi, tu seras mon disciple. »
Ils se rendirent dans la grotte du grand Bouddha, et là, on rasa le crâne du garçon.
Puis, il frappa trois fois la terre de son front devant Maître Yang, en disant : « Maître, je vous suivrai jusqu’au sommet de la perfection ! »
« Je t’accepte », dit Maître Yang, « ton nom sera Petit Aigle. »

Petit aigle. Chen JIANG HONG. (Dès 4 ans)

Dès lors, le garçon s’entraîne sans relâche, aiguise son endurance, ses sens, jusqu’aux plus insoupçonnés. Durant dix ans, il apprend jusqu’à devenir l’égal de son Maître.

« Regarde, lui dit-il, « goutte à goutte, jour après jour, l’eau fluide creuse la pierre dure. C’est ainsi que l’endurance porte ses fruits. »

Et que le destin s’accomplisse !

Chen Jiang Hong signe là encore un album magnifique et subtil qui nous entraîne dans l’Empire du Milieu, à la découverte d’un art ancestral : la boxe de l’Aigle.

Une courte note de l’auteur clôt l’histoire en nous apprenant que cet art martial est un style de Kung-Fu, qui comme les autres, est née de l’observation des animaux.

L’album est magnifique, d’abord en tant qu’objet, avec des pages épaisses, qui accroissent la profondeur des couleurs, beaucoup d’orangés, rouges et bleus…

Pour ses illustrations, Chen JIANG HONG utilise une technique traditionnelle mêlant encre de Chine et papier de riz, leur offrant ainsi une grande finesse, délicate, parfois fragile, malgré la force qui s'en dégage.

Je vous ai déjà présenté d’autres albums de cet auteur-illustrateur très talentueux :

Une invitation au voyage, à une autre culture, à une autre façon d’aborder l’existence.

Belles lectures et découvertes.

Blandine.

Album lu dans le cadre du Challenge de Sophie Hérisson : "Je Lis Aussi des Albums 2015".

logo challenge albums 2015

3/100 (110)

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article