Le Palais de l’Oiseau Bleu. Orianne LALLEMAND et Carole HENAFF. (Dès 5 ans)

Publié le 18 Janvier 2015

Le Palais de l’Oiseau Bleu. Orianne LALLEMAND et Carole HENAFF. (Dès 5 ans)
Le Palais de l’Oiseau Bleu. Orianne LALLEMAND et Carole HENAFF. (Dès 5 ans)

Le Palais de l’Oiseau Bleu.

Orianne LALLEMAND et Carole HENAFF.

Editions Gautier-Languereau, octobre 2011.

Dès 5 ans.

Notions abordées : contes, beauté, vanité, humilité, altruisme.

Lors d’une superbe soirée d’été, où des milliers d’étoiles scintillent dans le ciel et où même les fleurs ne se sont pas couchées pour les regarder, un oiseau bleu apporte une belle nouvelle à Nikolaï : sa fille est née !

La nature entière l’accueille dans toute sa grâce et sa beauté.

Macha est magnifique !

En grandissant, Macha profite de ses bienfaits, entourée de l’amour de ses parents. Sa beauté ne fait que croître et resplendir. Mais à ses 7 ans, un terrible hiver emporte sa maman, Anna.

Le Palais de l’Oiseau Bleu. Orianne LALLEMAND et Carole HENAFF. (Dès 5 ans)

Dès lors, son père ne voulut que plaisirs pour elle : les plus beaux fruits, divertissements, atours… créant ainsi une jeune fille raffinée mais capricieuse et exigeante.

Alors que son père, pour une fois, refuse de céder à l’un de ses caprices, elle s’en va en forêt ruminer sa colère. Elle croise une vieille femme qui lui demande un fruit. Hautaine et méprisante, Macha lui en accorde un. En guise de remerciement, cette dernière lui offre la réalisation d’un de ses vœux. Bien sûr, derrière cette apparence de pauvre vieille, se cache une fée. Une fée qui a vu grandir Macha, sa beauté, sa transformation.

Le Palais de l’Oiseau Bleu. Orianne LALLEMAND et Carole HENAFF. (Dès 5 ans)

Vœu exaucé, mais comme toujours, non sans contrepartie : celle de n’en jamais sortir ! Sans écouter, Macha se presse d’accepter et elle se retrouve dans une splendide pièce où les meubles et étoffes au motif de fleurs bleues rivalisent en beauté et finesse.

Toute excitée, elle imagine sa chambre, les couleurs, le mobilier, les tissus, qui d’un coup, apparaissent.

C’est ainsi qu’un magnifique Palais voit le jour, changeant au gré des envies de la jeune fille, s’agrandissant, regorgeant de multiples richesses et mets raffinées…

Mais un matin, l’excitation n’est plus, le cœur lourd, elle regarde par la seule fenêtre qui donne sur l’extérieur, accroche du regard un verger et pense à son père, à sa chaumière…

et soudain, son orgueilleuse solitude lui pèse…

Elle veut partir mais les fleurs bleues, soudain animées, l’en empêche…

Sa promesse l’a rendue prisonnière.

Le Palais de l’Oiseau Bleu. Orianne LALLEMAND et Carole HENAFF. (Dès 5 ans)

Transformée en oiseau bleu, elle survole de nuit le village, les alentours, le royaume entier.

Elle vit des familles entières entassées dans une seule pièce, elle entendit pleurer des enfants qui avaient faim, elle apprit la pauvreté et la misère.

Ces visions ont transformé Macha, qui consacrent désormais son temps au bien-être d’autrui, à sa manière, avec ses moyens. Ce qui n’empêche pas la nostalgie d’éteindre son âme et aux souvenirs de l’emporter : petite avec son père, la cuisine, les rires…

Il est temps de rentrer. La vieille femme est apparue emportant Macha, le palais et l’oiseau bleu dans un grand tourbillon. Lui offrant comme une seconde naissance, par un soir d’été, où des milliers d’étoiles scintillent dans le ciel et où même les fleurs ne se sont pas couchées pour les regarder.

Quel magnifique conte onirique !

Un texte d’une délicatesse poétique, de sublimes illustrations, des couleurs éclatantes et enivrantes. J’ai été littéralement séduite par cet album qui nous emporte tous, fait des références ou clins d’œil à de multiples contes, nous invitant au voyage, tant par les lieux, le nom des personnages, les différentes nuances de couleurs, tantôt chaudes, tantôt froides, toujours vives…

Le bleu est omniprésent, dans les mots, dans ses multiples tons, clair, nuit, turquoise …, et renforcent sa symbolique. Couleur froide mais pure, couleur du ciel et de la nuit, de l’immatériel, de l’inconscient, du rêve et de l’irréel, le bleu attire. Il manifeste le renoncement matériel et revêt de son éclat le plumage de l’oiseau du Bonheur.

Dans le bouddhisme, il symbolise la Sagesse transcendante.

Pour en savoir plus, allez voir sur le blog aubeseptièmelune.

J'ai déjà chroniqué un album d'Orianne Lallemand: La tétine.

Le Palais de l’Oiseau Bleu. Orianne LALLEMAND et Carole HENAFF. (Dès 5 ans)

Lu dans le cadre des Challenge « Petit Bac 2015 » d’Enna, catégorie Animaux, et « Je Lis Aussi des Albums 2015 » de Sophie, je ne peux que vous encourager à la découvrir, le lire, relire et partager !

Blandine.

logo challenge albums 2015

4/100 (110)

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Virginie 19/01/2015 00:36

Les illustrations sont vraiment superbes :)