L’Art contre la Mort : je découvrais l’exposition Le Maroc médiéval (Louvre) au moment de l’Attentat contre Charlie Hebdo.

Publié le 11 Janvier 2015

Mercredi 7 janvier 2015 au matin, j’étais au Louvre pour l’exposition temporaire sur Le Maroc médiéval – Un Empire de l’Afrique à l’Espagne. (17 octobre 2014-19 janvier 2015).

Alors que les locaux du journal satirique Charlie Hebdo étaient attaqués et que 12 personnes, perdaient la vie, que d’autres étaient blessés, choqués, traumatisés, au nom de l’Islam et sous le prétexte de venger le Prophète Mahomet, je découvrais avec curiosité et émerveillement l’âge d’or de l’Occident islamique.

Située en sous-sol, il n’y a aucun réseau téléphonique qui passe. Je guettais l’heure car mon mari devait aller chercher le trio à l’école et je voulais en être assurée. Mais il m'en a fallu sortir pour l’appeler, à 11h30… Ayant coupé l’accès internet pour que ma batterie résiste, je n’ai su que vers 14h…

Quelle cruauté que la dualité des temps… Apollinaire l’a si tristement décrite… Il y a...

Lion de Monzon - Louvre

Regroupant quelques 300 œuvres, venues du Maroc, de Tunisie, mais aussi d’Espagne (Andalousie surtout), du Mali, de France (et aussi du Département des Arts de l’Islam) l’exposition est majestueuse et nous permet de comprendre le Maroc contemporain, lieu médian et névralgique du Maghreb.

Madrasa El Attarine, Fès, Maroc.

Le parcours commence avec Idris Ier, cousin et gendre du Prophète, qui fonde une ville romaine, Volubilis, point de départ d’un Royaume et d’une dynastie, les Idrissides, indépendants de ceux du Moyen-Orient.

Son fils, Idris II, choisit Fès comme capitale ville qui rayonnera et vers laquelle tous reviendront.

Située plus précisément entre le XIe et le XVe siècle, de Cordoue à Gao, on assiste à la succession de trois dynasties (almoravide, almohade et mérinide), aux différents changements politiques, géographiques (l’empire a été au plus à l’est, jusqu’en Lybie, et à un autre temps, le plus au Sud, jusqu’au Mali), aux changements religieux.

chasuble de Saint Exupère de la basilique Saint-Sernin de Toulouse

Epoque de conquêtes et d’expansion, création de villes, apogée de l’industrie métallurgique, tisserande, architecturale, potière, et surtout en Al-andalus, sous domination almoravide puis almohade, et son port Aléria.

Les œuvres rassemblées sont très diverses et témoignent de l’épanouissement artistique de cette période : architecture (portes, heurtoirs, linteaux, éléments de décor), céramiques (vasques, plats), tissus (plusieurs sont envoyés en France à destination liturgique), monnaies (rondes et carrées), objets de cultes (minbars) et calligraphie (nombreux Coran, en plusieurs volumes parfois, livres religieux, philosophiques), coffrets en ivoires, lampes à huile, statues (lion, griffon de Pise…)

On y voit aussi de très belles photographies prises entre 1910 et 1935.

Les textes explicatifs sont courts mais très précis et descriptifs et servis par des cartes de l’empire, changeant selon les dynasties.

Il n’y a quasiment pas d’éléments guerriers, quelques pointes de flèches. Alors que l’époque était très combattive et expansionniste.

Porte monumentale en cèdre de la madrassa Al-Attarine - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Porte monumentale en cèdre de la madrassa Al-Attarine - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Zellige de la madrasa Bou Inania, musée Dar Batha à Fès - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Zellige de la madrasa Bou Inania, musée Dar Batha à Fès - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Dinar, almohade (or moulé et frappé). Rabat, musée numismatique de la Bank al-Maghrib - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Dinar, almohade (or moulé et frappé). Rabat, musée numismatique de la Bank al-Maghrib - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Lustre de la mosquée Al-Qaraouiyine de Fès, Maroc -

La religion est bien sûr centrale.

Selon les moments, les lectures et interprétations, et donc manifestations, ont été différentes, parfois violentes, surtout pour les populations frontalières.

Tantôt la religion se voulait la plus pure, très dogmatique, tantôt elle ne devait servir que la politique et être une raison à la guerre, aux conquêtes.

Coran, Bibliothèque nationale, Tunis - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Coran, Bibliothèque nationale, Tunis - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Céramique composite pour les ablutions - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Céramique composite pour les ablutions - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Minbar de la madrasa Bou Inania - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

Minbar de la madrasa Bou Inania - http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/10/17/le-maroc-medieval-au-louvre_4498279_3246.html

L’exposition s’achève avec la fin de l’empire mérinide au XVe siècle. La dislocation est venue du nord, en Espagne, où les Rois chrétiens parviennent à conquérir de plus en plus de terres, et avec la Peste noire.

D’aucuns diront que le titre est, au mieux anachronique, voire faux ! Si l’on considère le temps uniquement d’un point de vue occidental, ou chrétien, peut-être. Or, le Moyen-âge est une période, une découpe du temps historique, dénuée de connotations.

Une exposition à voir, mais qui se termine bientôt !

Une exposition d’autant plus utile en raison des récents évènements.

Une exposition pour mieux connaître l’autre, pour faire la différence entre musulmans et islamistes, entre croyants et radicaux, entre êtres humains et terroristes. Pour s’extasier de la différence, la respecter et la vivre comme un enrichissement mutuel.

Blandine.

Repost 0
Commenter cet article

Nancy 12/01/2015 15:31

Quelle exposition magnifique, merci pour le partage et pour toutes les explications Blandine !
Ici à Lille, nous avons une exposition sur l'Egypte au Palais des Beaux-Arts ;-)
A bientôt et belle journée à vous.

Blandine 12/01/2015 21:16

Merci Nancy!
Oooh l'Egypte! avec ma fille, nous sommes sous le charme, il est vrai qu'il est difficile de résister à son attrait!

Belle soirée!