Je ne veux pas que mes enfants croient au Père Noël.

Publié le 9 Décembre 2014

Je ne veux pas que mes enfants croient au Père Noël.

A l’instar de plusieurs articles qui apparaissent sur la blogosphère en ce mois de décembre (2014) et dénonçant la non-existence du Père Noël, voici le mien. Je ne vous raconterai pas son histoire car je l’ai déjà fait dans cet article.

Comme vous avez déjà pu le lire ici ou sur le blog, je ne veux pas que mes enfants croient au personnage du Père Noëm.

Cruelle que je suis !

Pour voir d'où viennent les images, cliquez sur elles! Je les ai glanées ici ou là sur internet!

Je ne veux pas que mes enfants croient au Père Noël.

Oui, ce n’est qu’un personnage, bien sympathique par ailleurs, mais qui n’existe pas et qui fait tellement mentir, les parents ! Eux qui refusent que leurs bambins mentent, car « il ne faut pas » ou que « ce n’est pas beau », le font à tour de bras en cette fin d’année, au nom de la magie, de l’imaginaire et du rêve !

Certains l'entretiennent même, jusqu'à déposer des gâteaux croqués et un verre de lait entamé dans la nuit du 24 décembre...

Et la Poste, les municipalités, les sites internet, qui permettent à l'enfant d'envoyer sa lettre et de recevoir une réponse?!

Et un beau jour, ces mêmes parents et/ou adultes, vont se moquer de l'enfant, devenu un peu grand mais pas tout à fait, parce qu'il y croit encore... Sans compter ses petits camarades de classe et frères et sœurs plus âgés…

Pour eux, les autres enfants (mes enfants donc, peut-être les vôtres), vont devoir, par respect, « jouer le jeu » se taire, voire même mentir, pour ne pas dire, divulguer l’information, l’horrible vérité : le Père Noël n’existe pas (et donc qu’on leur a menti, qu’on les a trompés… et tout ce qui s’ensuit…)

Mais à l’inverse, croyez-vous que les petits camarades de classe et leurs parents aient le même égard et le même respect? Non!

Je ne veux pas que mes enfants croient au Père Noël.

Ce mensonge est également assorti de chantage, plus ou moins fort. « Si tu…, le Père Noël ne t’apportera pas de cadeaux ! »

Sentence aussi inutile que fausse ! Parce que même s'il est vrai que le chantage a toujours un peu accompagné l'histoire de Noël: Saint-Nicolas et le Père Fouettard, la Befana, Babouchka, … Je le trouve encore plus odieux de nos jours, car si à l'époque, l'enfant allait vraiment recevoir des coups de trique ou du charbon, aujourd'hui, l'enfant aura quand même des cadeaux.

Et pourquoi? Car les parents culpabilisent, pour ci ou pour ça, pour des raisons justes ou pas, pour se racheter (!) ou remplacer... pour ne pas perdre de la magie de Noël… Sans compter que ceci repose sur une conception punitive de l’éducation rétrograde.

Nous parents qui ne souhaitons pas que nos enfants croient au Père Noël, nous sommes jugés et accusés. Nous cassons la magie et l'esprit de Noël, rien que ça!

Je bride mes enfants et compromet leur imaginaire...

De quoi faire douter!

Mais j'assume!

Non, le Père Noël n'existe pas !

Je ne veux pas que mes enfants croient au Père Noël.

Ce n’est pas la magie ou l’esprit de Noël dont je réfute l’existence, juste ce personnage en tant qu’être véritable et à qui nous conférons, tout de même, beaucoup de pouvoirs : de juger si nos enfants ont été assez sages et méritants (quels sont les critères et l'échelle de valeurs?), d’entrer chez nous la nuit, de trouver les cadeaux des enfants et qui nous absout bien volontiers si la demande n’a pas été honorée totalement ou correctement !

Le Père Noël n'est qu'une histoire!

Il n'est donc pas absent à la maison, on ne nie pas son personnage et mon trio le représente ou lit des histoires dans lesquelles il se trouve, mais il le prend pour ce qu'il est: un être imaginaire!

Je veux que mes enfants puissent remercier comme il se doit les personnes qui leur ont fait les cadeaux. Parce que parfois ce n'est pas facile, parce qu'il vaut mieux un tout petit cadeau offert avec tout son cœur, qu'une montagne offerte par un vieux bonhomme aux ressources inépuisables, qui fera que les enfants demanderont toujours plus (en termes de quantité, d’argent, d’utilité et d’utilisation réelle), puisqu'il semble ne pas y avoir de limites... Et ce, sans vraiment apprendre ni comprendre, ni se représenter la valeur des choses.

Je ne veux pas que mes enfants croient au Père Noël.

Mais voilà, comme pour tant d'autres choses (alimentation notamment), on fait la politique de l'autruche... on préfère cacher derrière ce volumineux personnage tout ce qu'on ne veut pas voir, nos modes de (sur)consommation, nos ratés, le mal que l'on inflige (même involontairement) aux autres, à ceux qui sont si lointains, à l'autre bout de la planète...

Voici copié un commentaire pris sur l'article de Clémentine:
Vous n’avez jamais vu la course à l’overdose de jouets qui se produit à chaque noël ? Et tout ces papiers consommer et jeter aussitôt ??Surconsommation ne va du tout pas avec écologie!!
Ensuite 80% des jouets vendus dans le commerce sont fabriqués en Chine… Donc je ne vois pas du tout en quoi il est exagéré de comparer les lutins avec la Chine car c’est un fait on ne peut plus réel que les « lutins » qui fabriquent effectivement les jouets, sont bels et biens des chinois, payés au lance-pierre avec des conditions de travail déplorable, quand ce ne sont pas des enfants encore plus jeunes que les vôtres….

Moi, Petit Lutin, 3 ans et demi, je n’ai jamais cru au Père Noël

Je veux que mes enfants sachent et ressentent les choses, leurs actions et leurs conséquences, pas pour qu'ils y perdent leur innocence, mais pour qu'ils deviennent des adultes responsables, consom'acteurs de demain, notre et leur avenir!

Mais il est si difficile de lutter contre les diktats de la société si bien-pensante, l'école, les offres attractives des magasins qui créent le besoin, les autres et leur morale qui nous pointent du doigt, qui nous trouvent au mieux rabat-joie, torpilleurs de rêves de nos enfants.

Je ne veux pas que mes enfants croient au Père Noël.

Et la magie alors?

Ce sont nous, les adultes, qui racontons ce mensonge du Père Noël parce que c’est la magie de Noël. Or la magie de Noël ne se résumerait qu’à ce personnage ventripotent ? N’est-ce pas plutôt nous, adultes, qui avons besoin d’y croire, pour retrouver notre part d’enfance, d’innocence, pour faire face et apporter « un peu de douceur dans ce monde de brutes » ?

Nous ne faisons que transposer ce que nous avons connu enfant et que nous aimerions que nos enfants connaissent. C'est normal. Mais...

Mais le monde change et le monde que nous avons connu enfant n'est plus depuis longtemps et le monde que connaissent nos enfants aujourd'hui ne sera plus pour les leurs et ainsi de suite.

Nous ne devons, ni ne pouvons, ignorer ce que cache le Père Noël: il n'est que le synonyme du "plus encore". Cela n'a rien de magique.

Je ne veux pas que mes enfants croient au Père Noël.

Car l’enfant, de base, croit, il n’imagine pas. Jusqu’à 4-5 ans, la frontière entre le réel et l’imaginaire est bien floue et prend comptant ce que lui disent les êtres en qui il a le plus confiance : ses parents ! Alors doit-on, a-t-on le droit d’abuser et d’user de sa crédulité d’enfant ?

Magie = mensonge? L’un peut être sans l'autre! D'ailleurs, les spectacles de magie ne sont pas faits de mensonges mais de trucs et astuces, de dextérité et d'illusions. Ouvrons les yeux, le mensonge n'est pas beauté, le Père noël n'est pas la magie de Noël !

La magie de Noël, ces sont les valeurs qui entourent ce moment. Ce sont les retrouvailles, le bonheur d'être en famille, avec les siens avec ceux que l'on aime, et le partage d'un repas fait avec le cœur et des produits sains et non pas parce qu'ils doivent se trouver sur la table (foie-gras, saumon, huîtres, pintades, chapons, ou gibier, ...), le don de soi et de cadeaux que l'on aura sciemment choisis avec son cœur car sûr de faire plaisir!

Parce que je ne suis pas la seule illuminée à ne pas vouloir que mes enfants croient au Père Noël, je vous invite à lire ces différents articles et découvrir ces quelques livres qui nous parlent autrement de Noël !

Je ne veux pas que mes enfants croient au Père Noël.

Liste de livres non exhaustive de Noël sans Père Noël :

  • La Grande Nuit, de Nancy Guilbert et Séverine Dalla, Editions Vertpomme, qui porte les valeurs du recyclage, de l’entraide et du partage.
  • Le Noël de Balthazar. Texte d’Emma KELLY et Marie-Hélène PLACE. Illustrations de Caroline FONTAINE-RIQUIER. Editions Hatier.
  • Le calendrier de l’Avent: « Balthazar prépare Noël ». Marie-Hélène PLACE et Caroline FONTAINE-RIQUIER. Editions Hatier Jeunesse.
  • Les Fêtes de Noël de Kididoc (dès 5 ans).
  • Ernest et Célestine ont perdu Siméon de Gabrielle Vincent. Ecole des Loisirs.

Belles Fêtes de Noël et de fin d’année, autrement !

Blandine.

Voici quelques images, liens et quizz pour "s'amuser et rire" du Père Noël!

http://www.yvoz.net/2013/12/happy-christmas-joyeux-noel-2013/

http://www.yvoz.net/2013/12/happy-christmas-joyeux-noel-2013/

http://dedicacedebd.blogspot.fr/2011/12/pere-noel-humour.html

http://dedicacedebd.blogspot.fr/2011/12/pere-noel-humour.html

http://dedicacedebd.blogspot.fr/2011/12/pere-noel-humour.html

http://dedicacedebd.blogspot.fr/2011/12/pere-noel-humour.html

http://www.humourenpj.net/pj/pere-noel.commerce.electronique.jpg.html

http://www.humourenpj.net/pj/pere-noel.commerce.electronique.jpg.html

Rédigé par Blandine

Publié dans #Noël

Repost 1
Commenter cet article

Celine 08/01/2016 06:55

Hola hola,

J'ai trouvé un article sur le sujet publié dans un journal espagnol (et que j'ai travaillé avec mes élèves): c'est bien que de plus en plus de personnes se posent la question!

Donc oui, il est en espagnol, mais il est intéressant et renvoie à deux autres liens, ceux-ci en anglais, je mets les trois ici, c'est très intéressant:

- article en espagnol: faut-il mentir à ses enfants à propos de Papa Noel et les Rois Mages:
http://www.eldiario.es/sociedad/Papa_Noel-psicologia-ninos_0_465803905.html

- The Santa Claus lie debate: https://www.psychologytoday.com/blog/plato-pop/201312/the-santa-claus-lie-debate-answering-objections

- Etude dont le premier article parle: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21377689

Bonne lecture si ça t'intéresse :)

Blandine 08/01/2016 17:48

Oh oui merci!
Et toi, à la lecture ce ces articles, que penses-tu?

alain l. 18/12/2014 11:58

Bonjour Blandine ... Merci pour cet article que j'aurais aimé écrire ;-) ... et c'est vrai que le mensonge collectif m'a toujours gêné ... mais en tant que parent c'est sans doute une façon de retrouver un peu de son enfance ... Mes enfants ont tous maintenant plus de 20 ans et nous n'avons pas encore de petits enfant , donc la question du Père Noël ne se pose pas pour l'instant ... Mais, comme c'est l'arbre de Noël à l'Eveil aujourd'hui, nous avons regardé avec mes élèves les images humoristiques ce matin en classe ... et fait les quizz ... et je me suis aperçu qu'un de mes élèves croit encore à l'existence du Père Noël ... il a 14 ans et je n'ai pas osé lui dire la vérité ...

cordi@micalement

alain l.

Blandine 24/12/2014 00:24

Bonsoir Alain,
Merci infiniment!
C'est beaucoup à cet âge-là, 3 sur 8 qui y croient (voudraient y croire) encore!
A l'âge de ma fille (10 ans), il n'y en a aucun et gare à celui qui le voudrait encore!

Je vous rejoins quant à la fonction commentaires, mais chaque plate-forme a son défaut...

A moi de vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année à venir!

A bientôt!
Blandine.

alain l. 20/12/2014 14:55

Bonjour Blandine ...
En fait, nous avons pris une décision avec le deuxième groupe d'élèves dans lequel 3 sur 8 croient encore à l'existence du Père Noël ... (ou voudraient encore y croire ...) Nous attendrons la rentrée en 2015 (on ne sait jamais, il vaut mieux laisser passer la vraie date de Noël pour les cadeaux) pour rechercher la Vérité !!! Et votre dossier me sera d'une grande utilité pour cela ... Merci ...
Meilleurs voeux pour 2015 ...

Cordi@micalement

alain l.

( encore une fois, la fonction commentaires sur over-blog est cette fois vraiment nulle ... je n'ai même pas été prévenu automatiquement de votre réponse ...)

Blandine 18/12/2014 16:57

Merci Alain pour votre commentaire et repost ;-)

C'est tout à fait cela, ce sont les adultes qui transposent! Pour certains, ils en gardent un souvenir attendri, pour d'autres...

J'espère, en un sens, que les "camarades" de classe de votre élève auront votre délicatesse, mais à cet âge-là, ils sont loin d'être tendres...

Les quizz sont rigolos, je les ai fait avec ma fille, qui s'est bien amusée!

Bonne soirée et à bientôt!
Blandine.

Laurette 12/12/2014 00:26

Coucou Blandine,
Hé bien en voilà un sacré coup de gueule ... ça a le mérite d'être clair,
Cette question est intéressante. Moi je n'ai pas su me positionner à temps car maintenant le mensonge est consommé...je ne le regrette pas, ce serait terrible mais je n'ai pas pu lutter contre l'avis de papa et des grands parents qui sont tous à font dedans ... moi personnellement, je ne vois pas la magie quand je passe des plombes dans les magasins de jouets à vider mon compte en banque pour tenter de rendre crédible le personnage plein aux as et ne souffrant visiblement pas du découvert ni de la crise. Et c'est sur ce point que je te rejoins à 100%...sous prétexte de magie, nous gavons et sur gâtons nos enfants de choses pour 80% parfaitement inutiles avec lesquels ils joueront quelques jours, au mieux quelques semaines avant de les abandonner aux 4 coins de la maison sans plus jamais y prêter attention....désespérant, surtout quand on pense qu'effectivement la plupart de ces jouets ont été fabriqués dans des conditions de travail inadmissibles par des adultes ou pire des enfants qui eux ne profiteront probablement pas de la magie de Noël...contrairement à tout ceux qui te critique moi je t'admire d'aller au bout de tes convictions là où sincèrement je n'ai pas eu le courage...par contre moi, cette année, je limite la sur consommation et vais essayer de retrouver le plaisir du petit cadeau cherché et choisi avec attention et amour pour la personne a qui on a effectivement envie de rappeler qu'on l'aime. C'est ce que j'aimais moi quand j'étais gamine, découvrir ce que les autres avaient imaginé pour moi.
Allez, oublie un peu le regard des autres, c'est toi la mère, c'est toi qui décide et qui choisit ce qui est le mieux pour tes enfants, un point c'est tout !!! je trouve à la longue complètement indigeste les conseils à tout va à base de "tu devrais faire ceci", "si j'étais toi, je ne ferais pas ça", "à mon époque, c'était pas comme ça"...LAISSEZ NOUS UN PEU PEINARDS AVEC NOS ENFANTS. Ils seront bien nous dire eux si on les a correctement élevés... Grosses BISES.

Blandine 13/12/2014 22:31

Je crois qu'il y a une différence très notable entre la notion du savoir et celle de la connaissance et que c'est davantage accru chez l'enfant...

Mais il ne faut pas regretter, surtout si tu as fait (ça ou autre chose) avec sincérité.
Car ce n'est pas le moment.
Et puis, comme tu le dis si justement, c'est la dernière année. L'école, les copains (?!), l'environnement feront qu'elle aura peut-être davantage d'interrogations l'an prochain, à moins qu'elle n'y croit plus du tout.

Regarde devant toi, ce qui est fait, ou non, est désormais derrière.
Je suis persuadée que tu lui enseignes, lui délivres, bien plus de choses que tu ne le penses! Il y a plein de façons de faire et de par ton métier, tes lectures et les siennes, tes paroles et les difficultés, elle reçoit les messages, peut-être davantage en ressentis/émotions que mots, mais elle sait!

Grosses bises :-)

Laurette 13/12/2014 00:11

re-coucou,
Je viens de parcourir quelques-uns de tes liens, je vois que le sujet fait naître en tout cas beaucoup de passions de part et d'autres... suite à ton article hier, j'ai tenté d'échanger avec ma mère sur le sujet et lui donner un peu mon point de vue...réponse, "tu fais ce que tu veux mais moi je n'irais pas dans ton sens, je pense que tu as tort, ta fille au fond sait bien que le père Noël n'existe pas, mais le temps qu'elle y croit, elle se fabrique de beaux souvenirs...". Je ne lutterais pas, ma famille est mon refuge du moment, et je ne souhaite pas créer le conflit. L'année prochaine le mensonge sera terminé de toute façon car avec l'entrée en CP, elle commence à remettre en question diverses concepts que les adultes jusque là lui avait transmis et les copains y sont pour beaucoup. Au moins, ça me soulagera même si je suis déçu de moi même de ne pas avoir été au bout de mes convictions et que je n'ai pas d'autres enfants pour me rattraper. Ca me servira de toute façon de leçon de vie car cette question me renvoi à la vision globale du monde que je souhaite transmettre à mon enfant et je suis plus convaincu que jamais que je dois la protéger du prêt à penser et du dictat de la possession qui emprisonne et empoissonne la vie...mais ça non plus ça ne va pas être simple car j'avoue céder bien souvent à la facilité pour me simplifier un peu une existence un peu compliquée à gérer...enfin je suis une simple mortelle et fait ce que je peux...il est un peu tard mais je vais recommencer à fabriquer des petits cadeaux personnels, ce que je faisait quand j'étais plus jeune et y trouvait mon compte et beaucoup de plaisir à offrir, bien plus qu'aujourd'hui. Bises ma petite dame. A très vite.

Blandine 12/12/2014 18:29

Waouh! Coup de gueule partagé ;-)
Merci merci pour tes commentaires (et articles) qui me donnent toujours un punch du tonnerre et m'encouragent ;-)
Tu me diras si tu as trouvé THE cadeau!
Bisous!

Miss Pat' 09/12/2014 16:38

Merci pour cet article Blandine qui permet de réfléchir autour de la question de faire croire ou non à l'existence du père-Noël à nos enfants.

Personnellement, par mon histoire, j'ai le désir de jouer le jeu... car j'ai un excellent souvenir de ce que m'avait apporté cette croyance. Un sentiment de magie avant tout. Aujourd'hui, lorsque je pense à cette histoire des nombreux lutins qui fabriquaient les jouets jour et nuit pour cette fameuse nuit de Noël... je fais également un parallèle avec ces nombreux enfants exploités. Mais avant, lorsque j'étais petite, je n'y pensais pas. Il faut dire que mes parents n'intellectualisaient pas, ne réfléchissaient (à mon avis ! ) pas aux sens que peuvent avoir les histoires enfantines, à leurs symboles, etc...

J'ai crû au Père-Noël... longtemps. Puis, en grandissant, tout doucement, je me suis détachée de cette croyance. Ma mère n'a pas eu besoin de me dire qu'il n'existait pas. Pour nous, les enfants que nous étions à la maison, cette histoire qu'elle a nourri n'a pas été ressenti comme un mensonge. Je la remercie plutôt d'avoir magnifier au maximum le jour de Noël.

Cette croyance qui ne dure que quelques petites années de la vie d'un enfant ne l'empêche pas, à mon avis, de réfléchir par la suite aux questions de la surconsommation, du gaspillage, des conditions de travail en Chine, etc...

Enfin, ça c'est mon avis. Et je ne dirais pas que je suis la plus éveillée et consciente qu'il soit !

Blandine 12/12/2014 18:23

Ah bah non lol, juste une maman qui fait les cadeaux avec et pour eux ;-)

Miss Pat' 09/12/2014 18:15

Je comprends tes arguments, et les ressentis qui sont les tiens. Il faut les respecter ! Tu as raison, la tolérance est ce qui importe vraiment. Tu émerveilles constamment tes enfants et les entoures de "magie" constamment par cette ouverture que tu leur donnes sur le monde des livres et des histoires, sur le monde de la création et des jeux...

Excuse-moi... tu ne veux pas que tes enfants croient au Père-Noël, mais finalement, ça serait pas toi le vrai Père-Noël ? Paul t'envoie la liste des jouets directement sinon.

Blandine 09/12/2014 17:34

Merci Delphine pour ton témoignage et ton ressenti!

Bien sûr, les enfants ne doivent pas être sensibilisés dans des termes aussi crus aux problèmes de notre temps, mais quand même... Le contraste est trop grand... La Poste, les municipalités, les écoles, des sites internet, qui participent au mensonge, en permettant aux enfants d'envoyer leur lettre et ils y répondent... c'est trop! le phénomène a pris une autre ampleur, loin de ce que nous avions enfant...

Ce qui m'ennuie surtout est la morale qui vient des autres (qui mentent donc) en disant que je prive mes enfants de magie, d'imagination, de rêve... C'est presque un comble!

Bisous.