Pan’Pan Panda. 1 Une vie en douceur. Sato HOROKURA. (Dès 8 ans)

Publié le 9 Août 2014

Pan’Pan Panda. 1 Une vie en douceur.

Sato HOROKURA

Editions Nobi Nobi, novembre 2013. (Japon, 2008)

(Dès 6 ans)

Notions abordées : manga, voyage, Japon, amitié, entraide.

J’avais envie d’une lecture, fraîche, voyageuse, simple et douce, et j’ai trouvé tout cela dans ce manga !

Nous faisons la connaissance de Panettone, un panda qui est le gardien de la résidence de Kanda, où il habite avec une petite fille, Praline. Tous l’appellent Pan’Pan. Il est doux, bienveillant et costaud. Il porte chaque jour un foulard de couleur différente assorti à son horoscope, qu’il regarde quotidiennement. Il est peu bavard et parle toujours à bon escient. Praline est une petite fille qui adore faire la cuisine. Elle a parfois des réactions très enfantines qui créent un contraste saisissant avec la maturité dont elle fait le plus souvent preuve.

Pan’Pan Panda. 1 Une vie en douceur. Sato HOROKURA. (Dès 8 ans)

Le manga nous dévoile des moments de vie ordinaires ou festifs, des amitiés complices, jalouses ou rivales, des retrouvailles, différentes installations dans la résidence, des entraides. Plusieurs personnages entourent Pan’Pan et Praline : les petites Rose et Paprika (surnommée Rika) et sa grande sœur Flore.

Tous portent des prénoms en rapport avec l’alimentation ou la nature. Dans la version originale également, et même si la traduction française ne les retranscrit pas à l’identique, elle en a gardé l’esprit. L’auteure explique son choix à la fin de l’histoire, dans les pages bonus. Ce sont des noms d’ailleurs qui révèlent une facette du caractère de ceux qui les portent. Le panettone est un gâteau italien, préparé à la période de Noël ; le paprika est une épice issue du piment doux et poivron, la praline est un bonbon constitué d’une amande enveloppé de sucre dur, et inventé au XVIIe siècle.

Pan’Pan Panda. 1 Une vie en douceur. Sato HOROKURA. (Dès 8 ans)

Les illustrations, très colorées, où les personnages adoptent des expressions faciales typiques des mangas, nous permettent d’apercevoir le mode de vie, les us et coutumes nippons. Mais également l’intrusion du monde occidental : les citrouilles d’Halloween, le Père Noël…

Un lexique à la fin nous explique certaines habitudes ou éléments de culture entrevus dans la lecture.

J’ai vraiment aimé ce manga dont j’ai hâte de découvrir la suite, dont les tomes 2 et 3 sont sortis.

Belles lectures et découvertes.

Blandine.

Rédigé par Blandine

Publié dans #Mangas, #Voyages, #Asie, #Jeunesse dès 8 ans., #Coups de coeur, #Amitié, #Japon

Repost 0
Commenter cet article