Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

Publié le 16 Juillet 2014

Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

Le Petit Prince

Antoine de Saint-Exupéry.

(Dès 9 ans)

Livre intemporel et universel, ce roman est un conte philosophique qui nous raconte la rencontre de l’auteur/narrateur avec « un petit bonhomme tout à fait extraordinaire » et « tombé du ciel »qu’il nommera ensuite, « Le Petit Prince ».

Tombé en panne en plein désert du Sahara, le narrateur tente de réparer son avion lorsqu’il entend une petite voix le priant de lui dessiner un mouton. Sous l’effet de la surprise, ce dernier ne se demande pas qui il peut être mais comment dessiner un mouton. Après plusieurs tentatives infructueuses aux yeux du garçonnet, il y parvient.

Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

S’instaure alors une relation entre ces deux personnes, toutes deux tombées du ciel, où l’on ne sait pas toujours qui est l’adulte de l’enfant et où chacun apprend de l’autre.

Le Petit Prince a des réflexions très sensées, il ne répond à aucune question directement mais ne renonce à aucune de celles qu’il pose. Il distille certains indices sur l’endroit d’où il vient et sur son parcours, pour le moins étrange, voire même farfelu pour les adultes, si sérieux, qui l’a mené jusqu’au désert.

On apprend que le Petit Prince vient d’une minuscule planète (l’astéroïde B612), qu’il peut voir jusqu’à 43 couchers de soleil par jour, qu’il possède 3 volcans, dont un éteint, qu’il faut entretenir chaque jour, tout comme veiller à ce que les baobabs ne se développent pas. Sur sa planète, se trouve aussi une fleur, une rose, si belle, mais si vaniteuse, qu’il décide de partir.

Son voyage lui fait rencontrer six planètes jusqu’à la Terre, la septième. Sur toutes se trouvent d’étranges grandes personnes (un roi, un vaniteux, un buveur, un businessman, un allumeur de réverbère, un géographe), qui chacune à leur manière se prennent très au sérieux, eux-mêmes ou leur fonction, et sont autant d’allégories de la nature humaine.

Sur Terre, avant de rencontrer le narrateur, il croise un serpent, un renard, qui chacun leur enseigne l’altruisme, une facette de la vie et la manière de l’aborder.

Le roman s’achève avec le départ du Petit Prince, grâce à l’intervention du serpent et sur la supplique de l’auteur nous priant de l’informer si le Petit Prince venait à revenir.

celui que je touche, je le rends à la terre dont il est sorti. Mais tu es pur et tu viens d’une étoile… (…) Tu me fais pitié, toi si faible, sur cette Terre de granit. Je puis t’aider un jour si tu regrettes trop ta planète. Je puis…

Page 62

Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

A chaque nouvelle lecture, ce n’est pas tant une nouvelle interprétation du texte qui s’offre mais plutôt de nouvelles découvertes au sein de celui-ci. Des aspects qui ne nous parlaient pas et qui nous heurtent ou nous questionnent tout d’un coup, comme si le moment était venu de pouvoir les comprendre.

J’essaye de le relire au moins une fois par an, et à chaque fois, je le redécouvre. L’année passée, c’était l’analyse du Petit Prince quant aux chiffres qui m’avaient percutée, vu que j’ai beaucoup de mal avec eux !

La fin m’a davantage questionnée lors de ma dernière lecture. Comment interpréter, comprendre la disparition du Petit Prince ? Est-ce cette part d’enfance qui se rendort/disparaît ? Est-ce qu’à chaque nouvelle étape de la vie, une partie de nous se meurt ? Est-ce une interrogation par rapport à une possible réincarnation ?

J’y vois des influences bouddhistes, de numérologie (le chiffre 7).

Antoine de Saint-Exupéry se plaisait à dire qu’il avait écrit ce livre pour enfants mais à destination des grandes personnes, afin que chacun se souvienne qu’il en a été un, un jour, plus ou moins lointain. Ce qu’il rappelle dans sa préface en s’excusant par avance auprès des enfants de dédier ce livre à une grande personne.

Je veux bien dédier ce livre à l’enfant qu’a été autrefois cette grande personne. Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. (Mais peu d’entre elles s’en souviennent.)

Page 9

Bien que ce soit le narrateur qui, par son prisme, nous fait le récit des dires du Petit Prince, il s’agit bien de décrire la perception de la vie selon ce dernier. Celle qui devrait être la nôtre si nous n’étions pas affairés à d’autres choses que nous considérons plus importantes…

Mais qui est ce Petit Prince ? N’est-ce pas l’auteur-lui-même ? Ou plutôt une partie de l’auteur qui est restée enfant et qui essaye de faire surface, de lui refaire découvrir la vie et le monde, ces choses nouvelles et innocentes qu’un adulte ne sait plus voir ni ressentir ? Et quand il y parvient qui peut s’en aller.

Cette œuvre est-elle autobiographique, fictive, analyse ? Un peu de tout cela sans doute, car l’on retrouve beaucoup de la vie de son auteur, de ses craintes (quant à la nuit notamment), de ses vols au-dessus de zones dépeuplées, de ses accidents dans le désert du Sahara.

Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

Pour aller plus loin, le numéro 111 du magazine pour enfant Virgule (des Editions Faton) sur la littérature, destiné aux enfants de 10 à 15 ans, d’octobre 2013, fait le portrait d’Antoine de Saint-Exupéry.

Il est très intéressant, instructif, et permet d’aborder l’œuvre sous un autre angle, celui de la vie de l‘auteur. Et ainsi de retrouver des points de similitudes entre lui et le contexte d’écriture du livre.

Car l’un ne va pas sans l’autre, ils se complètent et s’enrichissent. En tout cas pour moi. Chaque écrivain met de lui-même dans son œuvre, de manière plus ou moins directe, plus ou moins détournée.

D’autres (comme Gustave Flaubert) considèrent, à l’inverse, que l’on n’a pas besoin de connaitre la vie de l’auteur pour apprécier son œuvre, et que cela peut même nuire à l’écrit.

Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

J’ai plusieurs éditions à la maison, comme vous pouvez le voir sur les photos.

Celui-ci est ma référence principale: Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry. Gallimard Jeunesse, mai 1999. (Dès 9 ans) 99 pages.

Je devais avoir une petite dizaine d’années lorsque ma grand-mère maternelle m’offrit ce livre. Je ne sais plus à quel âge je l’ai lu pour la première fois, et il me semble ne pas l’avoir étudié à l’école.

Il était un objet presque « sacré » qui me rapprochait un peu trop de cette femme que je n’ai pas vraiment connue à cause de considérations familiales antérieures à ma naissance et qui perdurent encore.

Je ne me souviens pas de ma première lecture, mais beaucoup des suivantes, je me rends compte à présent du cadeau qu’elle m’a fait, mais qui n’enlève rien à l’amertume, tristesse, et parfois colère qui ont entouré notre non-relation.

Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

Une autre, édition spéciale, chez Folio Junior de Gallimard en mars 1995 et une édition espagnole, chez Salamandra, achetée en 2012. La date de publication n’est pas indiquée, seule la première chez Gallimard en 1946, l’est.

A la suite du livre, un supplément de 32 pages aident l’enfant à décrypter l’œuvre et à s’interroger par le biais de questionnaires, jeux, dialogues, exercices d’observation.

Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

L’histoire de la publication de ce récit est très intéressante et est rappelée dans un avertissement de l’éditeur dans le livre offert par ma grand-mère. Publié pour la première fois et du vivant de son auteur, en 1943, aux Etats-Unis d’Amérique, il l’est en France pour la première fois en 1946. Si toutes se targuent de faire figurer les aquarelles/dessins de l’auteur, plusieurs différences notables se remarquent.

Différences que ne peuvent expliquer de simples variations d’encrage ou de techniques d’impression. (…)Pourquoi de telles variations ? L’imprimeur français, ne disposant pas des dessins originaux de l’auteur, est reparti des illustrations de l’une des deux éditions américaines.

Pages 3-4

Voici une des différences: l'étoile que l'astronome regarde grâce à son téléscope.Présente dans les éditions françaises, elle est absente de l'espagnole. Les illustrations n'ont pas la même qualité non plus ni la même intensité dans les couleurs.Voici une des différences: l'étoile que l'astronome regarde grâce à son téléscope.Présente dans les éditions françaises, elle est absente de l'espagnole. Les illustrations n'ont pas la même qualité non plus ni la même intensité dans les couleurs.Voici une des différences: l'étoile que l'astronome regarde grâce à son téléscope.Présente dans les éditions françaises, elle est absente de l'espagnole. Les illustrations n'ont pas la même qualité non plus ni la même intensité dans les couleurs.

Voici une des différences: l'étoile que l'astronome regarde grâce à son téléscope.Présente dans les éditions françaises, elle est absente de l'espagnole. Les illustrations n'ont pas la même qualité non plus ni la même intensité dans les couleurs.

Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

Le Petit Prince, s’il n’est pas revenu sur Terre, continue néanmoins de faire parler de lui et l’œuvre a été adaptée, remaniée, continuée… en bande dessinée, par Joan SFAR chez Gallimard BD ou d’autres chez Glénat, une adaptation télévisée et ensuite publiée chez Folio Cadet. Voici la présentation de la suite de ses aventures dans Le Petit Prince. Tome 1. La Planète du Temps. Adaptation de Fabrice COLIN, Gallimard Jeunesse, novembre 2010.

Son succès est tel que le tome 16, La planète des Amicopes, est sorti en juin 2014.

Ma fille a les six premiers à la maison. J’ai aimé mais ai trouvé le discours plus jeune, moins intergénérationnel que l’original.

Sur l’astéroïde B612, le Petit Prince, son fidèle Renard et sa chère Rose mènent une existence harmonieuse. Jusqu’au jour où le rusé serpent tente de séduire la Rose. Rendu fou de rage par son échec, il décide de se venger. Eteignant une à une les planètes de la galaxie, il met le Petit Prince au défi de l’arrêter !

Page 4.

Les Editions Fleurus ont sorti des livres pour bébé inspiré du Petit Prince, les connaissez-vous ? Je ne sais pas s’ils sont réducteurs ou si, à l’inverse, ils mettent l’accent mis sur une réflexion à la fois, permettant une approche idéale dès le plus jeune âge…

Livre lu dans le cadre du challenge Miyazaki de Bidib du blog Ma Petite Médiathèque.

Le but de ce challenge est de lire les 50 livres qui ont inspiré (entre autres) le célèbre cinéaste japonais pour nous concocter ses fabuleux dessins animés, tels : Le château dans le ciel, Mon voisin Totoro, Kiki la petite sorcière, Princesse Mononoké, le voyage de Chihiro…

Voici l'article que Bidib a consacré au Petit Prince pour son challenge, ici!

Le Petit Prince. Antoine de Saint-Exupéry. (Dès 9 ans)

Le Petit Prince, une œuvre magistrale, à lire et relire, partager, transmettre !

Belles lectures.

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook!

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nathalie 11/10/2014 07:14

Oh ! Voilà un bel article bien complet qui va apporter de l'eau à mon moulin !!! J'avais justement l'intention d'écrire un billet sur Le Petit Prince moi aussi. ça m'encourage à m'y mettre. Merci !

Nathalie 17/10/2014 17:42

Voilà ! Mon article est fait : http://lepointdesuspension.over-blog.com/2014/10/le-petit-prince.html
A plus tard peut-être pour un nouveau personnage de fiction en commun !!!

Blandine 11/10/2014 20:57

C'est moi ;-)
Merci pour votre gentil message! N'hésitez pas à mettre le lien de mon article dans le votre et à me le faire parvenir. Je le rajouterai :-)
Belles lectures!
Blandine.

ah chic un livre 02/09/2014 14:22

Voilà un repost, j'attend avec impatience le prochain article. Bonne continuation.