Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Publié le 18 Juin 2014

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Ma fille est abonnée au magazine J’aime Lire de Bayard Presse depuis deux ans. Mais arrivant bientôt sur ses dix ans, il était temps de modifier son abonnement, le tout étant de savoir pour quel magazine !

J’ai donc emprunté plusieurs magazines de chez Bayard Presse à la bibliothèque pour me faire une idée. Pourquoi que chez eux ? Parce que j’aime bien leur présentation, leur format et leur composition. Tous permettent d’accéder à leur site internet Bayam où l’enfant retrouve tous ses héros et plusieurs jeux, et si l’on souscrit à l’offre Premium, tout le contenu est accessible.

Je vous en présente certains, dans l’ordre d’âge croissant. Les âges se chevauchant tous pour pouvoir correspondre à un maximum d’enfants. Mes choix se sont surtout portés vers des romans historiques et « d’actualité » en ce mois de juin, avec le soixante-dixième anniversaire du Débarquement allié et la Seconde Guerre Mondiale dans son ensemble, mais pas seulement !

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

MES PREMIERS J’AIME LIRE

Avant les J’aime Lire, il y a les Premiers, destinés aux enfants dès 6 ans, qui sont au CP. Leur format et leur contenu sont quasi les mêmes que ceux de leur grand frère mais bien sûr adaptés à des lecteurs novices. Leur parution est mensuelle.

Sur 62 pages, l’enfant peut lire une petite histoire, un roman (24 pages) qu’un CD accompagne, une BD, une poésie et une rubrique intitulée « Le Petit dico ». Ces diverses formes permettent à l’enfant de se familiariser avec les différentes formes que l’écrit emprunte, et peut-être d’en préférer une ou deux aux autres. Les illustrations occupent encore une très grande place dans la page et la police d’écriture est assez grosse. Le CD permet de prolonger la lecture du roman entre l’écoute et les images. Quelques petits jeux (mots croisés, points à relier) et gags accompagnent les différentes lectures.

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Je vous présente le numéro 120 d’août 2012, et notamment son roman : Le nouveau Petit Chaperon Rouge. Texte de Sylvain ZORZIN et illustrations de Maximiliano LUCHINI.

Notre petite fille, toute de rouge vêtue, va à l’école pour la première fois, en classe de CP. Elle a pris la décision d’y aller afin d’apprendre à écrire pour pouvoir changer son histoire. Elle en a assez de constamment finir dans le ventre du Loup, ça pue, c’est gluant, surtout, parfois, elle n’en sort pas !

La maîtresse fait donc participer toute la classe pour savoir quoi faire du Loup. Mais alors qu’elle écrit sur le tableau les personnages ou actions du conte, d’étranges phénomènes se produisent. Le Loup apparaît et explique que c’est le cours des choses, et alors qu’il écrit sur le tableau, la grand-mère du Petit Chaperon Rouge fait tout à coup son apparition, très mécontente car elle aussi en a assez d’être mangée. Le tableau est magique… vite vite, il faut changer les mots inscrits pour changer l’histoire et déguster de bons jeux de mots !

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Ce détournement est très amusant, même si le vocabulaire est parfois un peu compliqué, en raison des jeux de mots ou expressions, mais certains, désignés par une astérisque, sont expliqués.

Le fait que le conte soit connu compense largement. Il est quasi sûr aussi que l’enfant ait déjà lu ou entendu d’autres détournements du conte en classe maternelle ou même élémentaire avant de lire celui-ci, tels ceux de Mario Ramos ou Geoffroy de Pennart

J’aime énormément ce conte et lui ai dédié un article qui décrit sa genèse et ses différentes formes prises avec le temps.

J’AIME LIRE

Que de souvenirs avec ce magazine mensuel. L’une de mes sœurs y était abonnée ainsi que quelques amies, en accompagnant ma fille chez plusieurs orthophonistes, il y en avait sur beaucoup de rayonnages, ou dans les salles d’attente des docteurs et bien sûr dans les brocantes. J’aime Lire, c’est LE magazine enfant qui nous parle instantanément avec sa couverture rouge et le personnage crayon Bonnemine.

Ils se destinent aux enfants entre 7 et 10 ans et comportent 88 pages et plus de rubriques On y trouve un roman illustré (50 pages) et une petite interview de l’auteur-illustrateur, des BD (Ariol, la cantoche, Anatole Latuile), un courrier des lecteurs un concours intitulé « laFabrikamots », des jeux…

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Je vous présente le numéro 449 de juin 2014, et notamment son roman intitulé La nuit des héros, écrit par Yann BERNABOT et illustré par Jean-Emmanuel VERMOT-DESROCHERS.

Nous devinons aisément, nous adultes, de quoi parle ce roman, en raison de son mois de parution et de son titre en relation avec le soixante-dixième anniversaire du D-Day qui s’est déroulé il y a quelques jours. Nos enfants n’en ont pas forcément encore entendu parler, en tout cas en classe (ma fille est en CM1, et ce n’est pas du tout au programme). Je suis donc ravie que l’on puisse retrouver dans ce genre de magazine des histoires relatant des faits réels, historiques, plus ou moins lointains (j’attends avec impatience novembre pour voir s’il y aura un roman dédié à la Grande Guerre).

5 juin 1944, Normandie, Cotentin, à 5km de Sainte-Mère-Eglise. Malgré des rumeurs de plus en plus insistantes de débarquement et le bombardement des voies de communication par les Alliés, Guy, qui habite Rouen, est venu assister à la communion de sa cousine Marie. La pluie incessante n’a heureusement pas entamé la fête et les deux enfants font le mur à la nuit tombée pour aller relever leurs pièges à lapins.

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Soudain, des éclairs et vrombissements jaillissent, un raid ! Les enfants se jettent à terre, et découvrent en levant la tête un parachutiste au-dessus d’eux. C’est un Américain, qui leur confirme l’imminence du Débarquement. Il n’a pas atterri sur le lieu prévu et les deux cousins décident de l’y emmener à-travers champs, d’autant plus qu’un convoi boche passe et que le soldat boîte.

Arrivés, ils retrouvent un autre parachutiste et ensemble, accomplissent leur mission pour que des planeurs puissent atterrir et ainsi stopper l’arrivée de renforts allemands et permettre aux soldats sur les plages de débarquer.

J’ai beaucoup aimé cette histoire, qui sous le couvert de la fiction, comporte nombre d’aspects véridiques et avérés, comme le souligne l’interview des deux auteurs juste après : la météo exécrable qui a failli faire repousser l’opération, le petit livre distribué aux soldats américains, anglais et canadiens afin de communiquer avec les populations françaises pour comprendre et se faire comprendre, les criquets pour se reconnaître, les problèmes de nourriture…

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

D LIRE, devenu J'AIME LIRE MAX

Ce magazine est la suite du J’aime Lire, destiné aux enfants de 9 à 13 ans. Son contenu sur 82 pages, est quelques peu similaire avec des histoires et romans plus longs, moins illustrés, des Bd, des jeux, un courrier des lecteurs. Mais aussi des actualités étonnantes, quelques informations. La diversité se fait sur le genre littéraire avec plus d’histoires fantastiques ou de science-fiction, des héros plus âgés et qui sont au collège, avec les autres préoccupations que cela implique.

Je vous présente le numéro 161 de mai 2012, et son roman Leïla et la mémoire des roses écrit par Ghislaine BIONDI et illustré par Nicolas RYSER.

Notions abordées : Histoire, collège, Seconde Guerre Mondiale, déportation, mémoire, bouddhisme.

Leïla est une jeune collégienne, dont la mère déménage souvent. Cette dernière suit le principe bouddhiste selon lequel il ne faut s’attacher ni aux choses ni aux gens. Elle estime également que cela permet à sa fille de faire de nouvelles rencontres et amis. Ce perpétuel recommencement n’est pas toujours facile pour Leïla qui essaie cependant de n’en retirer que le positif, et qui lui a permis d’acquérir une maturité certaine.

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Elle vient d’arriver dans un nouveau collège et la professeure de français demande à l’un des élèves de faire un exposé dont le thème est le portrait. Leïla, encore bouleversée par l’histoire d’une vieille dame du quartier racontée la veille par Monsieur Ali, l’épicier, se porte volontaire.

Alors madame Rose a survécu. Elle a l’air d’une vieille dame ordinaire, mais moi je sais qu’elle vit sur une sorte d’îlot désolé, perdu au milieu de l’océan. Elle parle, elle rit comme si de rien n’était, mais elle sait avec sa tête et avec sa chair des choses qu’aucun d’entre nous ne peut imaginer.

Page 19

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Avec son accord, Leïla veut dresser le portrait, non pas de cette femme, mais de toutes ces vies, partout sur terre et à toutes époques, qui peuvent voir leur existence, bonheur, basculer dans l’incertitude, l’horreur, la disparition simplement parce que d’autres en ont décidé ainsi. Et que d’autres laissent les choses se dérouler, parfois sous leurs yeux…

J’ai beaucoup aimé cette histoire qui nous incite à regarder au-delà des apparences, les gens ne sont pas ce qu’ils ont l’air d’être, et nous pousse à nous interroger sur nous-mêmes, notre famille, notre conception de la vie et la relation que nous entretenons avec nos aînés et « notre » mémoire.

Il n’est pas anodin que ce soit un immigré, Monsieur Ali qui s’exprime avec des expressions françaises, qui raconte l’histoire de la vieille dame à Leïla, dont le prénom représente une « petite goutte d’eau dans l’océan pour faire la paix entre ces deux peuples [Israéliens et Palestiniens]» (Page 10).

JE BOUQUINE

Pour rester dans la lignée de la découverte de la lecture sous toutes ses formes, le magazine qui parle littérature aux enfants de 10 à 15 chez Bayard Presse, est Je Bouquine. Il y en a d’autres bien sûr, Je lis déjà ou Virgule, mais j’avoue avoir trouvé Je Bouquine plus attractif. De par son format et sa composition. Il reste dans la lignée des précédents tout en s’enrichissant et en s’adaptant à un lectorat plus adolescent.

La recette est toujours la même : roman de 40 pages (avec juste une image en entrée de chapitre) et l’interview de ses auteurs avec une suggestion bibliographique sur le même thème. Une BD complète, ou scindée (comme pour les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë, dont je vous parlerai dans un article dédié), ou un focus sur un auteur classique, généralement étudié au collège, des actus littéraires, cinématographiques, musicales, des expositions… Un courrier des lecteurs, des jeux et des feuilletons (notamment celui de Marion, adolescente dans toute sa splendeur qui m’a bien plu).

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Je vous présente dans cet article le numéro 354, d’août 2013, et son roman Les ailes de la liberté, écrit par Yann FASTIER et illustré par Jean-Emmanuel VERMOT-DESROCHERS (le même que pour le roman J’aime Lire de cet article vu plus haut !)

Début d’été 1939, Lucie, 13 ans, va passer ses vacances chez son oncle maternel, René, qu’elle adore. Pendant ce temps-là, sa mère accompagne son beau-père, surnommé « Poil-dur » qui peaufine ses relations professionnelles.

Juin, c’est le mois de son anniversaire et son oncle ne manque jamais de le lui fêter avec l’une de ses réalisations personnelles. Mais cette année-là, il fait fort : un avion, rien qu’à elle, et baptisé de son prénom ! Baptisé « Le Pou-du-Ciel » par son concepteur, Henri Mignet, cet avion est destiné à quiconque souhaite connaître les joies du vol. Modèle de simplicité, sécurité et faible coût, il est à construire soi-même.

Après avoir bien lu et pris connaissance des commandes, elle s’élance et effectue son premier vol. Vite grisée par la vitesse et l’altitude, il lui semble apercevoir un homme sur les terres de son oncle… A-t-elle rêvé, pas le temps d’y penser, c’est qu’il faut atterrir !

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Un homme se cache effectivement, il est faible, amaigri, espagnol et se prénomme Gabriel. Cette rencontre va bouleverser Lucie et faire renaître en elle nombre de questions sur son passé familial… Son père n’est-il pas mort en Espagne ? Que s’y passe-t-il ? Est-ce la guerre, comme celle qui semble se profiler en France ?

Gabriel aide Lucie à acquérir nombre de connaissances et gestes de pilotage mais le retour, plus tôt que prévu, de « Poil-Dur » y met un terme. Ce dernier a prévenu les autorités françaises qui traquent les « anarchistes » espagnols évadés d’un camp de regroupement, situé non loin.

Lucie aide alors Gabriel à s’enfuir et s’illustre brillamment dans la RAF durant la guerre qui n’a pas manquer d’éclater en Europe avant d’embraser le monde.

Vous l’avez compris, j’aime lorsque la fiction et la réalité historique s’entremêlent et cette histoire nous fait le récit de deux évènements que je connaissais peu, voire pas. Bien sûr, j’ai étudié la Guerre civile espagnole mais pas son impact en France, et l’histoire de ce petit avion, le Pou-du-Ciel, issu tout à la fois de la Première Guerre Mondiale et des progrès techniques et industriels, est fascinante !

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

ASTRAPI

Au final, ma fille a préféré le magasine Astrapi (7-11 ans), qui allie, sur 42 pages, lecture, mais aussi sciences, bricolages, recettes, astuces et jeux pour une parution bi-mensuelle.

En ce mois de juin, le magazine aborde une toute autre actualité : celle la Coupe du Monde de Football au Brésil. Il propose plein de petites infos et connaissances autour du foot, mais aussi des pour pouvoir identifier les bonnes tenues, les règles, les passes des joueurs…

Le concept est bon mais un peu « jeune » pour ma fille, celui pour l'âge au-dessus est Okapi… A voir si elle veut poursuivre son abonnement ou en changer à la rentrée !

Quelques magazines enfant/ado chez Bayard PresseQuelques magazines enfant/ado chez Bayard Presse

Vos enfants sont-ils abonnés à un magazine ?

Qu’est-ce qui a motivé leur/votre choix ?

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article