Le Petit Chaperon Rouge. Camille Finateu (dès 4 ans)

Publié le 9 Avril 2014

Le Petit Chaperon Rouge. Camille Finateu (dès 4 ans)

Le Petit Chaperon Rouge

Récit de Charles Perrault et des frères Grimm, adapté par Camille FINATEU. Illustrations de Marzia GIORDANO. Edité chez Larousse dans la collection « Les contes en chansons », octobre 2012.

(Dès 4 ans)

Notions abordées : Loup, curiosité, inconnu, imprudence.

Qui ne connaît pas le célèbre conte du Petit Chaperon Rouge, de Perrault, repris et modifié par les Frères Grimm ? Cette histoire, mondialement connue, nous raconte la mauvaise rencontre d’une petite fille, surnommée le Petit Chaperon rouge, en raison de sa coiffe, avec le terrible Loup.

Le Petit Chaperon Rouge. Camille Finateu (dès 4 ans)

Allant rendre visite à sa mère-grand malade qui habite dans un autre village, elle est obligée de passer par un bois. Elle lui apporte une galette et un petit pot de beurre. Compère Loup la voit et lui demande où elle se end comme ça. Nullement effrayée, la fillette lui répond. L’affreux animal lui propose de faire la course, chacun va emprunter un chemin différent, et le premier arrivé, sera déclaré vainqueur. La Petite, qui ne se méfie pas, et ne joue pas d’ailleurs, fait des bouquets de fleurs, ramasse des noisettes et regarde voler les papillons.

Evidemment, le Loup arrive en premier, toque à la porte et contrefait sa voix. « Tire la chevillette et la bobinette cherra », la porte s’ouvre et le Loup se précipite sur la mère-grand alitée pour l’avaler d’un coup ! Trois jours de jeûne, ça creuse !

Enfoui sous les couvertures et affublé du bonnet de nuit, il n’a plus qu’à attendre l’enfant qui arrive et à qui il répète la phrase pour qu’elle entre. Ici, le loup ne demande pas à la fillette de se déshabiller pour venir le (la) rejoindre dans le lit, juste de « venir l’embrasser ». Mais elle trouve les bras, les oreilles, les yeux et les dents de sa grand-mère pour le moins bizarres… A chaque question, une réponse, et à la dernière, une action : le Loup « dévore » le Petit Chaperon Rouge.

Le Petit Chaperon Rouge. Camille Finateu (dès 4 ans)

Repu, il s’endort aussitôt et ronfle si fort, que ça intrigue un chasseur passant par là. Il entre et découvre l’animal tant recherché, affalé sur le lit, et avec un énorme ventre. Et c’est parce que la grand-mère y est peut-être, qu’il lui ouvre le ventre avec des ciseaux, d’où en sortent, un peu sonnées, la fillette et sa mamie.

Le Petit Chaperon Rouge remplit la panse du Loup avec de grosses pierres. Et quand celui-ci se réveille, enfin, il s’écroule, mort… Le chasseur récupère la dépouille, mère-grand et la petite goûtent et cette dernière se promet de bien écouter sa mère et de ne plus jamais s’écarter du chemin.

Cette adaptation est sympathique et plutôt fidèle au texte original. Elle est plus longue car Camille Finateu a rajouté dans le corps du texte quelques éléments d’explications.

Pour ouvrir la porte, en ce temps-là, il fallait enlever une clef en bois et faire tomber un loquet. C’est pourquoi la grand-mère s’écria : « tire la chevillette et la bobinette cherra ! »

Le texte entre cependant en contradiction avec les illustrations. Réalisées à l’ordinateur, elles sont très vives, avec des couleurs gaies : vert anis, bleu turquoise, fuchsia… Les feuilles des arbres, les fleurs, les ailes des paillons, l’édredon, sont tous avec des motifs. Les animaux et insectes ont tous des expressions humaines et sont mignons, à l’exception du Loup. L’intérieur de la maison est douillet, coloré, avec rideaux roses et photographies accrochées aux murs.

Le livre s’accompagne d’un CD qui reprend le conte en y insérant, dans le corps du récit, quatre chansons. Les paroles figurent à la fin de l’album.

Au final, un livre sympathique, mais qui ne recrée pas vraiment l’atmosphère, certes un peu anxiogène, du conte originel. Mes enfants adorent l’entendre et écouter le CD. Quant à l’adaptation du texte dans le vocabulaire et les tournures de phrases, certes simplifiées, je me dis que comme je leur lis différentes versions, de Perrault et des frères Grimm, et des détournements, cela affine leur critique du conte. Ainsi, ils peuvent relever les similitudes et/ou différences, s’en étonner ou s’en amuser.

Et vous, que pensez-vous des adaptations de ce conte ou des contes en général ? Voici les avis de Céline du blog Le tiroir à histoires et de celui du A l’ombre du saule , sur cette épineuse, mais passionnante, question !

Le Petit Chaperon Rouge. Camille Finateu (dès 4 ans)

Pour aller plus loin avec ce conte, et cette adaptation en particulier, je vous propose la lecture du magazine La Classe Maternelle n° 226S Février 2014.

Normalement destiné aux professeurs des écoles maternelles, rien ne vous empêche d’aller vous le procurer à la presse (5,90 euros). Beaucoup d’idées lectures et manières de les aborder, des blogs, des éditeurs, des témoignages de professeurs concernant des apprentissages, des problèmes ou réussites, l’application de la Réforme des rythmes scolaires. Vraiment très intéressant et complet.

Le Petit Chaperon Rouge. Camille Finateu (dès 4 ans)

Pour ce conte, il vous propose de photocopier des cartes pour que l’enfant raconte le moment qu’elle représente, avant et après. Puis de toutes les remettre dans l’ordre. Il y a un jeu en couleurs et un jeu en noir et blanc, qui permet de retrouver celles qui vont ensembles, de colorier me jeu en noir et blanc… Bien sûr, certaines doivent se dérouler dans le cadre du groupe-classe, mais cela permet de voir comment un conte est étudié, et assimilé, en classe.

Le Petit Chaperon Rouge. Camille Finateu (dès 4 ans)

D’un esprit identique, voici cette autre adaptation du conte de Perrault.

Le Petit Chaperon Rouge, illustré par C. VANDENDAELE. Editions Dolphino, 2006.

Album au format poche, il suit le récit des frères Grimm, sauf qu’il en est écourté à plusieurs passages. Si la phrase « Tire la chevillette et la bobinette cherra » est bien présente, le dialogue du début entre le Loup et la petite fille, ainsi que l’énumération des parties du corps, sont réduits.

Et à la fin, le loup meurt noyé dans la rivière, emporté par le poids des pierres mises dans son ventre. Pendant ce temps-là, la fillette, sa grand-mère et le chasseur, goûtent.

Belles lectures !

Blandine.

Album lu dans le cadre du Challenge « Je lis aussi des albums » de Sophie Hérisson.

Le Petit Chaperon Rouge. Camille Finateu (dès 4 ans)

logo challenge albums 2014

59/60

Repost 0
Commenter cet article

kiona 09/04/2014 11:13

Bonjour,
Voici de nouvelles versions que je ne connaissais pas . Merci pour ce partage.
Bonne journée!

Blandine 09/04/2014 14:43

Merci beaucoup!
Je vais publier d'autres articles sur ce conte et surtout un article-résumé de toutes mes lectures et qui parlera des similitudes et surtout différences entre les versions! De Perrault, des frères Grimm, les nombreux détournements (Mario Ramos, Geoffroy de Pennart) ou les simples évocations... Ce conte continue encore et toujours à faire parler de lui ;-)