Kaguya. Princesse au Clair de Lune. Alice Brière-Haquet et Shiitake - 2012 (Dès 6 ans)

Publié le 30 Avril 2014

Kaguya

Princesse au Clair de Lune

Textes de Alice BRIERE-HAQUET et illustrations de Shiitake.

Editions Nobi-Nobi, collection « Soleil Flottant », mai 2012 (troisième édition).

(Dès 6 ans)

Notions abordées : Conte, légende, Japon, amour, famille, mémoire.

Ce magnifique album aux illustrations vives, colorées et d’inspiration manga, est une adaptation d’un conte très célèbre au Japon, intitulé Kaguya-hime Princesse Kaguya »).

Il nous raconte l’histoire d’amour d’une jeune fille, trouvée par un vieux coupeur de bambous, dans un plan étrangement lumineux de cette plante, alors qu’elle n’était encore qu’un bébé et pas plus haute que « trois grains de riz ».

Pauvre mais généreux, il la prend sous sa protection et la nomme « Kaguya, sa lumière ». Sa femme s’en occupe avec tendresse et dévotion.

Entourée d’amour, elle grandit comme n’importe quelle petite fille, en taille et surtout en beauté. Mais un lourd secret pèse en son cœur.

Les prétendants se bousculent et sont tous éconduits, sans exception.

Cinq Princes se présentent alors et la somment de choisir l’un d’eux car ils ont fait alliance. Pour les éprouver, elle leur demande à chacun de ramener un objet spécifique. Tous échouent, que ce soit par tricherie, fainéantise, malchance… et elle ne se marie pas.

Kaguya. Princesse au Clair de Lune. Alice Brière-Haquet et Shiitake - 2012 (Dès 6 ans)

Bien que séduite par l’Empereur du Japon, éperdument amoureux, elle ne peut l’épouser lui avouant être l’héritière du trône de la Lune.

Autrefois mise à l’abri sur Terre par ses parents à cause de la guerre, elle doit à présent y retourner.

Juste avant de disparaître, elle donne au Prince un élixir d’immortalité… dont il se sert comme encre pour rédiger une lettre d’amour qu’il s’en va brûler au sommet de la plus haute montagne…

La légende dit que cette lettre se consume toujours et que c’est son mince filet de fumée qui a donné son nom à cette montagne : le mont Fuji, « le Mont d’Eternité ».

Comment ne pas être séduit par cet album ! Il est beau, il nous conte une histoire magnifique d’amour, mais aussi de sacrifice et de dépassement de soi.

J’apprécie particulièrement qu’il y ait à la fin du livre une petite biographie de l’auteure, Alice Brière-Haquet (dont je vous ai déjà présenté un autre album, Rouge) et de l’illustratrice, Shiitake.

Ce titre participe au Challenge "Petit Bac 2014" d'Enna, pour ma troisième ligne Jeunesse, catégorie Prénom.

L’album nous offre ensuite l’histoire de ce conte, probablement le plus ancien de l’Empire du Soleil Levant, dont on situe sa rédaction vers le IXe ou Xe siècle, par dame Murasaki Shikibu et adapté du Taketori Monogatari (Le conte du coupeur de bambous).

Cependant, certains chercheurs estiment qu’il pourrait provenir du Tibet, puisqu’un conte au nom similaire, mais à la tournure légèrement différente, y existe. Bien sûr, la référence au Mont Fuji n’y figure pas.

La légende de Kaguya est toujours très présente au Japon et est sans cesse réadaptée, que ce soit pour des films, un ballet, des jeux vidéos, des mangas ou animés, comme dans le dernier film d’animation des studios Ghibli et réalisé par Isao Takahata, intitulé Le Conte de la Princesse Kaguya. Il est paru sur nos écrans français le 25 juin 2014.

La Mission lunaire de l'agence spatiale japonaise a changé son nom de SELENE pour celui de KAGUYA.

Lorsque j’ai acheté cet album au Salon du Livre de Paris (2014), le vendeur m’a dit que la créatrice du manga Sailor Moon (que j’aime énormément), Naoko Takeuchi, s’était inspirée de ce conte traditionnel.

En réalité, même si la guerre, évoquée dans l’album, et qui eut lieu sur la Lune, est présente dans Sailor Moon, le personnage de Kaguya n’apparaît que dans le tome 11 du manga et le deuxième film.

Voici quelques illustrations, magnifiques, de Sailor Moon, parce même s'il est vrai que le scénario laissait parfois un peu à désirer, les dessins sont, quant à eux, sublimes!

Visuels pris sur la Page Facebook de Kazé. Sailor MoonVisuels pris sur la Page Facebook de Kazé. Sailor Moon

Visuels pris sur la Page Facebook de Kazé. Sailor Moon

Une Sailor moon bien mélancolique... <3

Une Sailor moon bien mélancolique... <3

KaguyaKaguya

Kaguya

Sailor Vénus et Sailor Saturne Sailor Vénus et Sailor Saturne

Sailor Vénus et Sailor Saturne

Kaguya. Princesse au Clair de Lune. Alice Brière-Haquet et Shiitake - 2012 (Dès 6 ans)
Kaguya. Princesse au Clair de Lune. Alice Brière-Haquet et Shiitake - 2012 (Dès 6 ans)
Kaguya. Princesse au Clair de Lune. Alice Brière-Haquet et Shiitake - 2012 (Dès 6 ans)

Je ne peux que vous recommander cet album !

Très belles lectures !

Blandine.

Album également chroniqué par Liyah, et lu dans le cadre du challenge des bookineurs en couleurs, session violette, de Liyah. et également pour celui de Sophie Hérisson : « Je Lis Aussi des Albums » 2014.

logo challenge albums 2014

68/100

Le conte de la Princesse Kaguya

Avec ma fille, nous avons été voir l'adaptation animée par Isao Takahata au cinéma. Juste magnifique et beaeucoup d'émotions!

Bien que le film dure 2h15, on ne se lasse pas, ni ne s'ennuie.

J'imagine qu'il existe plusieurs versions du Conte du vieux coupeur de bambous, et que celle d'Alice Brière-Haquet et de Shiitake en est une, comme celle de Takahata, une autre. Car même si l'on retrouve des similitudes, certaines notions, ou personnages, ont été abordés d'une façon opposée.

L'atmosphère du film est, à mon sens, plus triste que celle du livre. Sentiments plus nostalgiques, plus humains aussi. Il n'en demeure pas moins que nous avons été subjuguées par cette adaptation. Par les dessins, où le coup de crayon n'a pas été effacé, aux aquarelles, et à leur implication.

Kaguya bébé est trouvée dans une coupe de bambou par un vieil homme qui prend soin d'elle avec son épouse. Pour pourvoir à ses besoins, il trouve de l'or en très grande quantité.

Il en a tant et tant qu'il lui vient l'idée d'aller en ville pour parfaire son éducation, lui trouver un mari digne de ce nom et d'être enfin quelqu'un de respecté.

Mais la jeune fille doit abandonner sa liberté d'actes et de paroles, se prêter au jeu du paraître, pour être en conformité. Et elle a bien du mal à le supporter...

Derrière les images, le poids des traditions, d'une société patriarcale où le bonheur, surtout celui féminin, se confond avec position sociale et arrivisme paternel, se dévoilent.

Un film qui nous pousse à nous interroger sur notre définition et notre rapport au bonheur, à la nature dans son ensemble et à la place de la fille/femme.

Ne passez pas votre chemin, ce film est à voir et revoir!

Images tirées du film d'animation.Images tirées du film d'animation.
Images tirées du film d'animation.Images tirées du film d'animation.

Images tirées du film d'animation.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Céline 22/08/2014 11:53

Je confirme, j'avais beaucoup aimé cet album et la légende :)

Kiona 01/05/2014 11:49

Merci pour cet article très intéressant. J'aime beaucoup les éditions Nobi Nobi. J'ai deux albums dont je ferai un article prochainement.
Bonne journée!

Blandine 01/05/2014 12:16

Merci :-)
J'ai découvert les éditions Nobi-Nobi grâce au blog "Les lectures de Liyah".
Sur leur stand au Salon du Livre de Paris, j'ai beaucoup hésité sur leurs albums car quasi tous me tentaient!
La référence à Sailor Moon a été décisive! Même si à la lecture de l'album, le lien est vraiment léger...

J'ai hâte de lire ton article!
A bientôt!