Petit manuel pour ne pas avoir l'air d'une courge dans une épicerie bio. Stéphanie de Turckheim

Publié le 30 Mars 2014

Petit manuel pour ne pas avoir l'air d'une courge dans une épicerie bio. Stéphanie de Turckheim

Petit manuel pour ne pas avoir l’air d’une courge dans une épicerie bio.

Idées gourmandes pour une cuisine inventive et naturelle.

Stéphanie de TURCKHEIM.

Tana Editions, collection « mon grain de sel », septembre 2011.

160 pages.

Quel drôle de titre, et pourtant si vrai ! Lorsqu’on feuillette un livre de recettes végéta*iennes, ou que l’on rentre dans une épicerie bio, différents termes inconnus et incompréhensibles nous assaillent ! Du coup, soit on ressort bien (trop) vite, soit on erre, hagard ou curieux…

Agar-agar, kamut, baies de goji, graines de chia, tahin, tamari, spiruline…

Pourtant, nous les connaissons et les consommons plus ou moins, sciemment ou non.

Petit manuel pour ne pas avoir l'air d'une courge dans une épicerie bio. Stéphanie de Turckheim

Franchir la porte d’une épicerie bio, c’est ouvrir le champ des possibles ! On découvre mille et uns produits ou façons de cuisiner, simples, rapides ou plus élaborés… C’est comme une nouvelle culture ou une nouvelle langue qu’il faut s’approprier et pratiquer, surtout !

Cette petite collection, « mon grain de sel », est une histoire de rencontre, au naturel ! Des cuisiniers amateurs qui expliquent leur passion, qui réalisent eux-mêmes leurs recettes et les photographient sans trucage !

Du coup, nous, derrière notre livre, on sait que l’on peut obtenir le même résultat ! Parce que ça ne vous est jamais arrivé, à vous, d’être démoralisé à la vue de votre plat, en comparaison de la photo ? A moi, si ! Cela n’empêche pas qu’il puisse être bon, mais le plaisir en est peu gâché !

Le livre, après une petite table des matières, s’ouvre, et se clôt, sur la genèse du livre, sur ce qui a motivé son auteure à l’écrire et à nous faire partager un peu de son univers.

Chaque jour, on nous parle de problèmes de pollution, de nourriture, de santé, d’obésité… Le retour aux sources, à la nature et aux traditions est à la mode.

Page 10.

Petit manuel pour ne pas avoir l'air d'une courge dans une épicerie bio. Stéphanie de Turckheim

D’où de nombreux packaging qui arborent le mot « terroir » avec une image ou une police d’écriture désuète…

Le livre se veut explicatif, pratique et ludique, grâce à un quizz. Après avoir rappelé ce qu’est un produit bio, on découvre qu’il existe une multitude d’huiles, les ingrédients indispensables à avoir dans son placard ou son frigo, le grand nombre d’algues que l’on peut consommer, ou les graines (eh non, ce n’est pas que pour les oiseaux !), ainsi que des petits conseils écolos et informations culturelles.

Grâce à ces 50 recettes, vous allez découvrir l’utilisation du tofu soyeux (les cubes qui se trouvent dans les soupes miso au restaurant japonais) qui remplace idéalement les œufs. Ou les lentilles corail, très prisées en Inde et qui peuvent être consommées en sauce, soupe, gratin, …

Financiers aux graines de courge et à la farine d'épeautre.Financiers aux graines de courge et à la farine d'épeautre.

Financiers aux graines de courge et à la farine d'épeautre.

Petit manuel pour ne pas avoir l'air d'une courge dans une épicerie bio. Stéphanie de Turckheim

La purée d’amandes (ou de noisettes) à consommer, presque sans modération, remplace avantageusement la crème ou le beurre…

Je n’ai pas réalisé toutes les recettes, d’une part parce qu’elles ne sont pas toutes végétariennes, ou de saison, ou qu’elles ne me tentent tout simplement pas.

Petit manuel pour ne pas avoir l'air d'une courge dans une épicerie bio. Stéphanie de Turckheim

Une petite recette ? Madeleines à la purée d’amandes.

Préparation: 10 mn; Repos: 3h; cuisson: 10 mn.

Pour 8-10 madeleines, il vous faudra :

  • 2 œufs.
  • 120g de purée d’amandes.
  • 80g de sirop d’agave.
  • 120g de farine de blé.
  • 1 CC de levure chimique.
  • 2 CS de lait d’amande.

PREPARATION :

  1. Mélanger la purée d’amandes avec le sirop d’agave dans un grand bol.
  2. Ajouter les œufs un à un en les battant bien avec un fouet.
  3. Incorporer la farine, la levure et le lait d’amande.
  4. Laisser reposer la pâte au frais pendant 3h au minimum, afin que les arômes d’amande se diffusent bien !
  5. Préchauffer le four à 180°C (th. 6).
  6. Mettre une bonne cuiller à soupe dans chaque empreinte de madeleine du moule et faire cuire pendant une dizaine de minutes (cela dépend de votre four).
  7. Laisser refroidir sur une grille.

Petit détail : ces madeleines n’entrent pas en concurrence avec celles, tant prisées, de Marcel Proust ! Peut-être un peu plus sèches, on peut les tremper dans un thé, au petit-déjeuner ou au goûter !

Bon appétit, bonnes découvertes culinaires et gustatives !

Blandine.

Petit manuel pour ne pas avoir l'air d'une courge dans une épicerie bio. Stéphanie de Turckheim

Livre lu dans le cadre du Challenge « Petit Bac 2014 » d’Enna, pour la catégorie GROS MOT, ligne adulte.

Crumble aux épices et aux graines - Rochers de flocons d'avoine au parmesan.Crumble aux épices et aux graines - Rochers de flocons d'avoine au parmesan.

Crumble aux épices et aux graines - Rochers de flocons d'avoine au parmesan.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bidib 30/03/2014 09:34

ah ! ça me donne faim !! de si bon matin... et moi qui n'est toujours pas de four... sig!

Moi, j'ai grandi dans une ferme bio, lors le "parler bio" était ma première langue... Un jour je suis allée dans une épicerie bio et j'ai posé des questions à la vendeuse qui m'a regardé comme une extraterrestre : elle n'a rien compris à ce que je demandais ! Quand je pense que la dite épicerie ne m'avait pas embouché parce que je manquait d'expérience dans la vente... les bras m'en sont tombés.

En tout cas ce livre à l'air amusant et les recettes alléchante (pour qui a un four T_T) ça me donnerais presque envie de me remettre au bio :)

Blandine 30/03/2014 15:47

Arf dommage... J'ai une amie qui a arrêté car elle avait toujours des pommes de terre. pour l'instant, je n'ai pas trop à me plaindre de la diversité, plus de la terre lol! Mais après on ne peut pas tout avoir!

Ici au marché, tout vient de Rungis, et je me méfie des marchés car ils te racontent ce qu'ils veulent et le moyen de vérification est bien limité...

A moins de payer une fortune les frais de livraison, il est vrai que quand tu n'es pas dans une grande ville, ou avec un magasin bio, les produits reviennent vite cher...

Bidib 30/03/2014 10:19

j'ai tenté une AMAP et ... j'avais que des betterave des navet et des carottes vermoulu !! toutes les semaines !! La cata. Mais bon, faudrait que je retente l'expérience maintenant que j'ai déménagé... Le mieux c'est encore d'aller au marché et choisir ses producteurs :)
Mais bon, pour manger bio sans se ruiner (et sans se faire maudire par ces enfants) c'est pas facile et ça demande du temps

Blandine 30/03/2014 09:52

Ton four arrivera bientôt, non? Heureusement, il y en a d'autres dont le four n'est pas nécessaire ;-) Si tu veux une recette^^

C'est vrai qu'il y a des fois où les réactions des vendeuses sont ... bizarres, comme la fois où je leur ai demandé s'ils avaient des colorants alimentaires!
Je comprends ta réaction!

Et puis il y a bio et bio... C'est à la mode alors forcément, il y a des fois où la qualité pêche (comme en grandes surfaces) et puis si tu es à la campagne et/ou fais partie d'une AMAP, c'est presque mieux!