Azami. Marc Cantin et Isabel. (dès 11 ans)

Publié le 19 Mars 2014

Azami.

Le cœur en deux.

Marc CANTIN et Isabel.

Editions les Incorruptibles avec l’autorisation des Editions Nathan, 2012.

(Dès 11 ans)

214 pages.

Voici un roman que j’ai énormément apprécié !

Azami est une jeune adolescente japonaise de 14 ans, qui vit à la campagne, au pied du mont Kaïdo. C’est sa grand-mère paternelle qui l’élève, dans les croyances et traditions. Elle est aussi la guérisseuse du village. Le père d’Azami travaille dans une grande entreprise tokyoïte, et elle le voit très peu. C’est pourquoi, lorsqu’il lui propose de partir en France pendant les vacances, elle accepte, réjouie de le voir et de découvrir Paris.

Elle y fait la connaissance de Myo, 14 ans, qui est tout son contraire, rebelle au look flamboyant. C’est le choc des cultures.

Le livre le décrit particulièrement bien, par petites touches : La pondération japonaise où il ne faut pas montrer ses sentiments et surtout pas en public, des lieux publics impeccables, le respect dû à ses aînés, le dévouement à son entreprise, la religion très personnelle et les croyances en de multiples petits génies. C’est ce dernier point qui m’a un peu gênée car l’un d’entre eux interfère concrètement dans l’histoire… Peut-être suis-je trop rationnelle.

Elle fait la connaissance des amis de Myo, et notamment de Joan, dont le charme la trouble. Mais elle apprend à ses dépends que gentillesse et sincérité ne vont pas toujours de pair et cela lui permet de découvrir et de faire découvrir l’amitié en dépit de frontières culturelles qui ne demandent qu’à être abaissées.

Le cœur d’Azami balance toujours, comparant la France au Japon, et particulièrement lorsque son père l’informe de son mariage prochain avec une Française et de son intention de vivre à Paris, avec elle, Azami, si elle le souhaite.

J'ai vraiment aimé ce roman, sélectionné cette année scolaire 2013-2014 pour le Prix des Incorruptibles, dans la sélection CM2/6e. On y retrouve les interrogations adolescentes, la culture japonaise. Il nous fait voyager et s’interroger sur soi, notre rapport aux autres, et aux relations familiales et intergénérationnelles. En arrière-plan, les balbutiements de la grand-mère avec l’ordinateur et ses premiers envois d’emails sont assez cocasses !

Même s’il comporte beaucoup de pages, les caractères sont assez gros et la mise en page est aérée. La couverture est très jolie!

Ce livre est un récit écrit à quatre mains, dont les auteurs, Marc et Isabel, voyagent beaucoup. Ils vivent notamment entre la Bretagne et la Colombie. La genèse de ce roman se trouve dans l’un deux, au Japon, où ils firent plusieurs rencontres qui prêtent leurs traits à quelques-uns des personnages.

Je vous ai présenté d’autres livres sélectionnés pour ce prix, pour cette année ou non, et d’autres catégories d’âge.

Depuis 24 ans, les Incorruptibles décernent un prix, par le biais des élèves à l’école/collège, à un album ou livre. Six livres sont mis en compétition selon un ou deux niveaux de classe. A tour de rôle, les élèves lisent et ramènent chez eux pour le lire en famille, ou simplement plus calmement. Parfois les parents sont même invités à voter pour leur livre préféré, comme ce fut le cas pour nous lorsque ma fille était en CP (2010-2011).

« Le prix littéraire des Incorruptibles a été conçu comme un jeu, un défi à relever. Son objectif est de changer le regard des jeunes lecteurs sur le livre, afin qu’ils le perçoivent comme un véritable objet de plaisir et de découverte. L’association a reçu en 2013 l'agrément de l'Éducation Nationale, en tant qu’association éducative complémentaire de l’enseignement public. »

Belles lectures !

Blandine !

Repost 0
Commenter cet article