La soupe aux cailloux. Jon J Muth (dès 4 ans)

Publié le 1 Janvier 2014

La soupe aux cailloux. Jon J Muth (dès 4 ans)

La soupe aux cailloux

Jon J MUTH

Albums Circonflexe, mars 2004. (Etats-Unis, 2003)

Dès 4 ans.

Notions abordées : partage, nourriture, amitié, bonheur, bouddhisme, Chine.

Il existe énormément de versions de ce conte, issu du folklore européen.

On peut remanier cette histoire d’accumulation à l’envi avec toutes sortes de lieux ou de personnages : soldat (version hongroise), loup, renard, … Avec un ou plusieurs cailloux aussi !

C’est dans un épisode de La Petite Maison dans la Prairie que j’ai découvert cette histoire, il y a longtemps !

Dans cet album, l’auteur a transposé l’histoire en Chine, avec ici et là, des allusions au bouddhisme ou au symbolisme chinois.

La version d’Anaïs Vaugelade, éditée à l’Ecole des Loisirs, est étudiée en classe de moyenne section.

La soupe aux cailloux. Jon J Muth (dès 4 ans)

Le livre s’ouvre sur les montagnes chinoises, avec en arrière-plan la Grande Muraille de Chine, et au premier, trois moines, de trois âges différents, Hok, Lok et Siew. Le premier, le plus jeune, demande au dernier, le plus âgé, ce qui rend heureux… Vaste question qui ne va pas tarder à trouver sa réponse (ou tout au moins un élément) !

En contrebas, se trouve un petit village qui a connu bien des malheurs, où toute vie sociale et amicale semble avoir disparu, et où tous se méfient de tous. C’est ainsi que les trois moines entrent dans le village, sans aucun accueil, et où toutes les portes sont closes.

La soupe aux cailloux. Jon J Muth (dès 4 ans)

Ils entreprennent donc de faire une soupe aux cailloux. Une petite fille, vêtue de jaune, les observe, les questionne et va leur chercher l’énorme marmite de sa mère pour mitonner beaucoup de soupe. Evidemment, leur manège n’échappe pas aux habitants, bien qu’ils soient cloîtrés chez eux. Peu à peu, des visages apparaissent aux fenêtres et puis, la place se remplit de monde.

L’air de rien, les moines discutent de la soupe et, implicitement, demandent aux villageois légumes, oignons, ou ce qu’il serait bon de rajouter. Tous ont à cœur de d’apporter quelque chose, et si possible, plus gros que le précédent donateur.

La soupe aux cailloux. Jon J Muth (dès 4 ans)

Petit à petit, une délicieuse odeur se répand et une immense table est dressée, regroupant l’ensemble des habitants, qui continuent à amener diverses victuailles. Le dîner, convivial, s’est transformé en fête avec chansons, théâtre d’ombres et histoires.

Le lendemain, les moines quittent les villageois, en étant chaleureusement remerciés. Grâce à eux, les habitants ont appris « que le partage nous rend tous plus riches ».

La soupe aux cailloux. Jon J Muth (dès 4 ans)

Les illustrations, à l’aquarelle, sont magnifiques et empreintes d’une réelle douceur et chaleur. Elles appuient le texte, voire plus, comme nous le révèle l’auteur en dernière page.

Après un petit rappel sur l’origine et les variantes de ce conte, il nous explique que les noms des trois moines zen sont ceux de trois « fripons divins », essentiels dans le folklore chinois. Hok symbolise la chance et la prospérité, Lok confère la santé et Siew apporte la longévité. Le jaune de la petite fille, le positionnement des trois pierres trouvées pour la soupe, les instruments de musique joués durant la fête, les saules vus à la fin de l’histoire, sont autant de clins d’œil (avec d’autres encore) au symbolisme chinois et bouddhiste.

La soupe aux cailloux. Jon J Muth (dès 4 ans)

J’adore lorsqu’il y a plusieurs niveaux d’observation et de lecture. Bien sûr, sans les petites explications de l’auteur, je n’aurais certainement pas su décortiquer les petits détails des images. Et cela me pousse à essayer de voir sous d’autres angles les divers albums, même ceux, et surtout ceux, qui paraissent « simples » de prime abord !

Vous l’aurez compris, j’aime énormément cette adaptation de La soupe aux cailloux. Je suis très friande des adaptations de contes en règle général, et ici davantage car la culture chinoise et la philosophie bouddhiste m’attirent tout particulièrement.

Je conclurai donc avec cette citation de Bouddha : « On peut allumer des dizaines de bougies à partir d'une seule sans en abréger la vie. On ne diminue pas le bonheur en le partageant. »

Belles lectures et bon voyage !

Blandine !

Repost 0
Commenter cet article

Bidib 29/08/2016 20:41

je viens de lire la nouvelle édition sortie le 19 août aux édition Fei et j'ai été enchanté. C'est un très joli conte et l'ambiance Zen est très apaisante. J'ai apprécié l'humour et les très belles illustrations. Mais je suis surprise de voire que le nom des trois moines a changé. Ma chronique devrait être en ligne cette semaine, j'ai mis un petit lien vers chez toi ;)

Blandine 30/08/2016 10:16

Oh c'est :-) Merci!
J'aime beaucoup cette version-ci et ai entr'aperçu celle de chez Fei sur la toile, qui me semble très belle. J'ai hâte de lire ton article!
Sur le nom des moines, c'est certainement du au fait que cela soit des adaptations. Est-ce que cela a une incidence?

lasardine 29/11/2014 13:42

Très bel article et juste citation de fin!
Nous partageons en effet ce coup de cœur! Je note l'autre titre

Blandine 29/11/2014 16:34

Merci ;-)

Le royaume d'Eliane 13/02/2014 17:56

Superbe article. Merci pour ce merveilleux partage.

Blandine 13/02/2014 18:08

Merci! :-)
J'apprécie tout particulièrement cet auteur dont j'ai chroniqué un autre album: "Nouveaux contes zen". http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/01/nouveaux-contes-zen.-john-j-muth.-dès-6-ans.html