Une si jolie Terre. Satoe Tone (dès 4 ans)

Publié le 11 Décembre 2013

Une si jolie Terre. Satoe Tone (dès 4 ans)

UNE SI JOLIE TERRE

Satoe TONE

Balivernes Editions, collection « Petites sornettes », mars 2013.

Dès 4 ans.

Notions abordées : animaux, écologie, pollution, espoir.

Et si nous parlions un peu d’écologie, de ces petits gestes qui combinés deviennent grands ?

Surtout en cette période de Noël où la surenchère à la surconsommation nous fait parfois oublier que la Terre va mal et que chacun de nos comportements a un impact, positif ou négatif…

Une famille de 84 pingouins décide de partir de leur banquise, devenue trop petite, pour un meilleur endroit où vivre…

Une si jolie Terre. Satoe Tone (dès 4 ans)

Par quatre fois, l’un s’exclame : « J’ai entendu parler d’un… » et hop, tout le monde s’y rend…

Mais une fois sur place, la réalité est tout autre et là aussi, la pollution a fait des ravages…

Et c’est ainsi que tous déménagent, jusqu’à se rendre sur la Lune…

Mais la Terre est si belle, doit-on vraiment l’abandonner à son triste sort ?

Une si jolie Terre. Satoe Tone (dès 4 ans)

Ils décident de rentrer et d’accomplir, chacun avec ses moyens et sa portée quelque chose pour aider notre planète.

Les illustrations sont très belles.

Une double page nous montre le futur endroit où vont se rendre les 84 pingouins tel qu’ils se l’imaginent, avec beaucoup de poésie !

Et la double page suivante nous le montre tel qu’il est réellement, sombre, triste et surtout pollué !

Pourquoi 84 pingouins ? La fin du livre nous l’explique !

84 en référence aux 84 premiers pays signataires du Protocole de Kyoto, signé le 11 décembre 1997, mais entré en vigueur que le 16 février 2005. Il vise à la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 5,2% entre 2008 et 2012.

Le Traité a été prolongé en 2012 jusqu’en 2020, date où un nouveau Traité (à définir en 2015) devra poursuivre son œuvre.

Une si jolie Terre. Satoe Tone (dès 4 ans)

Mais la tâche est ardue, entre les pays qui ont signé mais n’appliquent pas, ceux qui se sont retirés, ceux qui refusent d’adhérer, et ceux qui l’estiment insuffisant…

Non, il n’y a pas de fatalité et nous pouvons tous contribuer à ce que petit à petit, nos actions, si minimes soient-elles, contribuent à changer les consciences et ainsi au mieux-être de la Terre.

Tout comme les petits ruisseaux font les grands fleuves, tous nos petits gestes combinés réussiront à enrayer cette spirale.

Nous avons tous un rôle à jouer !

Ce livre n’est pas un discours moralisateur, juste un constat, avec une note d’espoir !

Blandine.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter et Pinterest.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article