Trois histoires de Noël (dès 4 ans)

Publié le 17 Décembre 2013

Trois histoires de Noël (dès 4 ans)

TROIS HISTOIRES DE NOEL

Noël, ce n’est pas seulement la venue du Père Noël et l’ouverture des cadeaux !

Noël, c’est toute une période de préparation, de plaisirs autant gustatifs qu’émotionnels, de convivialité, de partage… qui trouve son point culminant le 24-25 décembre mais aussi jusque l’Epiphanie avec la venue des Rois Mages.

Voici trois histoires de Noël, totalement différentes tant dans leurs textes que dans leurs illustrations.

L’une va nous parler du sapin de Noël, l’autre de la fête de Noël pour deux frères vivant dans un orphelinat, et la dernière de deux enfants, jouant au jeu du Père Noël.

Trois histoires de Noël (dès 4 ans)

Le petit sapin de lumière.

Alain BARTMANN. Albin Michel Jeunesse, novembre 1993.

Dès 5 ans.

Nous sommes en Alsace où un petit sapin ne se sent vraiment pas à l’aise parmi tous les autres arbres.

Ils sont tous si beaux, grands, majestueux ! Ils ont de si belles feuilles vertes, de si beaux fruits pour certains… et lui est si petit et maigrelet… Il essuie tristement moqueries et quolibets…

Trois histoires de Noël (dès 4 ans)

Pourtant, lorsque la belle saison s’en va et que le vent d’automne commence à souffler, il est le seul à résister et à rester vert ! Les autres arbres chancellent et se déshabillent…

Lorsque l’air devient vraiment froid, et même glacial, les magnifiques arbres d’été ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, tristes et chancelants…

Alors que lui, frêle et chétif petit sapin est comme vivifié, et le vert de ses épines est sublimé !

Les buissons de houx le proclament « Roi des forêts » et le parent de décorations et guirlandes !

Dès lors, la Lune, les étoiles et la neige participent à sa beauté ! Et voilà le petit sapin qui illumine toute la Terre !

Une histoire toute douce qui raconte à sa façon pourquoi le sapin est devenu de l’arbre de Noël.

Le texte est très beau, poétique, le vocabulaire parfois un peu compliqué : chétif, allure, vivifier, bruyères, parure, …

Il occupe peu de place, l’essentiel des double-pages étant occupé par les illustrations aux couleurs majoritairement vertes, avec différentes nuances.

Tous les protagonistes de l’histoire sont humanisés avec un visage, des bras et des jambes. C’est peut-être là le seul petit point négatif, pour moi.

Trois histoires de Noël (dès 4 ans)
Trois histoires de Noël (dès 4 ans)
Trois histoires de Noël (dès 4 ans)

Noël.

Rascal pour le texte et illustrations d’Edith. Ecole des Loisirs, collection « Pastel », septembre 1993.

Dès 6 ans.

C’est la veille de Noël, et dans leur orphelinat, Nicolas demande à son grand frère Noël, si le Père Noël va venir cette année.

Bien sûr lui répond-il, même si lui se sent trop âgé pour cette croyance, et qu’il cache son orange le soir.

Trois histoires de Noël (dès 4 ans)

Les enfants sont au lit, leurs souliers au pied de la cheminée, et Noël se lève pour les garnir avec des jouets qu’il a lui-même confectionnés. Alors qu’il s’est recouché, le Père Noël complète les cadeaux ! Tout ceci ravit bien sûr les enfants levés très tôt qui comprirent que malgré son absence les années passées, le Père Noël ne les avait pas oubliés ! Noël découvre une lettre laissée à son intention par le vieux barbu, qui s’excuse de n’avoir pu passer avant qu’il ne soit trop grand pour croire encore en lui et il lui offre la possibilité de le rejoindre, ce qu’il fait !

Trois histoires de Noël (dès 4 ans)
Trois histoires de Noël (dès 4 ans)
Trois histoires de Noël (dès 4 ans)

Cette histoire est très douce et pleine de références.

Les prénoms des deux frères Noël et Nicolas (ce dernier est le prénom du saint ancêtre du Père Noël, et que ce dernier conserva).

L’orange ! Auparavant, elle était un cadeau précieux pour les enfants ! (mon père en a eu). Le costume rouge.

Le texte et les illustrations sont doux et délicats.

Pourtant, les images ne sont pas belles (pour moi) mais j’aime leur style et les couleurs employées. Le trait d’Edith me fait penser à celui de Jean Claverie.

Trois histoires de Noël (dès 4 ans)

Si on était le Père Noël.

Jeanne ASHBE. Ecole des Loisirs, collection « Pastel », septembre 2005.

Dès 4 ans.

Une petite fille et son petit frère, Muj, jouent au jeu du Père Noël, inventé par elle.

La règle est simple ! On reproduit la scène de Noël !

On va chercher des chaussons, voire même des chaussures, que l’on dispose autour du sapin, décoré.

On se déguise en Père Noël avec du rouge et on apporte plein de jouets, parfois emballés, au pied de l’arbre. Puis, on mange quelques gâteaux !

Trois histoires de Noël (dès 4 ans)Trois histoires de Noël (dès 4 ans)
Trois histoires de Noël (dès 4 ans)

Après, changement de rôles !

On redevient des enfants et après notre sieste, ou nuit, on file ouvrir les cadeaux et jouer !

Ce qui est génial avec ce jeu, c’est qu’on peu le reproduire sans cesse, avec des nouveaux, mais surtout d’anciens jouets, ce qui permet de les redécouvrir et de leur donner une nouvelle vie !

J’aime beaucoup le message de ce livre, mais malgré les petits détails à observer dans les illustrations, je bloque un peu. Elles sont certes explicites mais desservent à mon sens le texte.

Trois albums, trois messages, trois styles pour Un moment unique : celui de Noël !

Belles lectures !

Blandine.

Rédigé par Blandine

Publié dans #Noël, #Jeunesse dès 4 ans, #Traditions, #Histoire

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article