Le 5e Règne - Maxime Chattam

Publié le 11 Décembre 2013

Le 5e Règne - Maxime Chattam

LE 5E REGNE

MAXIME CHATTAM

Pocket, 2006.

526 pages.

Nous sommes à Edgecombe, une petite ville de Nouvelle-Angleterre, entourée par de vieilles forêts et où la vie est plutôt tranquille.

Une bande cinq jeunes adolescents, emmenée par Sean, dit le rêveur, trouve un jour dans un grenier un vieux livre, poussiéreux.

Intrigués, ils l’ouvrent… sans se douter que par ce simple geste, ils ont libéré le Mal…

D’étranges phénomènes s’enchaînent alors jusqu’au meurtre de Tommy Harper.

D’autres adolescents disparaissent, dont on ne retrouve que les corps atrocement mutilés… Alors que d’effroyables hommes apparaissent…

La bande de Sean est persuadée de trouver dans le Grimoire la solution pour mettre un terme à ces terreurs…

Et si ce terrible livre cachait en ses pages la clé du plus grand mystère de l’Humanité ?

Il est quasi impossible de lâcher ce livre tant le suspense est grand…

On frémit d’horreur, on espère, on s’attache à ses personnages ou on les exècre…

La plume de Maxime Chattam est légère alors qu'elle décrit des atrocités.

Le 5e Règne - Maxime Chattam

C’est par ce livre que j’ai découvert Maxime CHATTAM !

En guise de prologue, et comme dans chacun de ses livres, l’auteur nous livre les raisons, les émotions, ou tout ce qui a pu entourer l’écriture de celui que nous avons à présent entre les mains…

Il écrit en musique et nous donne quelques références pour accompagner notre lecture : Les voici pour ce titre :

*Lost Souls de Jan A.P. Kaczmarek

*From Hell de Trevor Jones

*Interview with a Vampire d’Elliot Goldenthal.

Le 5e Règne - Maxime Chattam

C’est le premier livre de l’auteur, publié sous le pseudonyme de Maxime Williams, en 2003, aux Editions Le Masque et reparu sous son nom en juin 2006 chez Pocket.

Il sera récompensé par le Prix du roman fantastique du festival de Gérardmer.

De par son incursion dans le fantastique, l’auteur avait préféré le publier sous un autre nom, pensant que ce changement de style serait mal vu ou interprété par ses lecteurs, bien qu’il s’agisse en réalité de son « premier vrai « manuscrit, écrit à la fin des années 1990.

Il se situe à la frontière entre plusieurs genres littéraires : thriller, roman à suspense, et fantastique. Et s’inspire pour beaucoup de l’univers de Stephen King ou Mark Twain, comme des films Les Goonies ( !), L’Histoire sans fin, ça

Ce récit est un hommage à l’enfance, au romanesque à l’imaginaire. Et surtout à nos rêves d’enfant, tout à la fois fous et réalisables…

Il suffit de savoir ce que nous désirons vraiment, nous dit l’auteur, et de comprendre qu’en devenant adulte, ce sont nos perceptions qui se sont adaptées au monde. Le tout étant de savoir quand nous le devenons !

Ce livre m’a aussi fait penser, après coup, à celui de Dan Simmons, Nuit d’été, paru en 1991 et qui a reçu le prix Locus du meilleur roman d'horreur en 1992.

Si vous ne connaissez pas encore ce livre, ou même son auteur, son univers est à découvrir !

Il a écrit plusieurs autres thrillers, livres fantastiques comme Le sang du temps, parfois inspirés d’évènements réels tel Columbine pour Carnage. Et des séries, La trilogie du Mal, Le cycle de l’Homme, Autre Monde (saga sous forme de 2 cycles) comprenant 7 tomes dont le sixième vient de paraître.

Courez l’offrir pour vous-même ou en cadeau, aucune déception possible ! Ce thriller est tout simplement puissant, attractif, envoutant !

Terriblement addictif au style de l’auteur !

Blandine !

Rédigé par Blandine

Publié dans #Coups de coeur, #Fantasy, #Thriller-policier, #Maxime CHATTAM

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article