Les sorcières se réunissent. (Deux albums dès 4 ans)

Publié le 2 Novembre 2013

LES REUNIONS DE SORCIERES

Dans la suite des articles que j’ai écrit sur les sorcières, leur histoire, leurs apparences, modes de vie et habitudes, en voici un sur un moment incontournable dans toute vie de sorcière : la réunion, autrement appelé Congrès ou encore sabbat.

Cette réunion n’est surtout pas à confondre avec le sabbat juif, qui est leur jour de repos traditionnel (le samedi).

Au tout début du Moyen-âge, la confusion a été grande, en raison d’une méconnaissance profonde de ces deux évènements.

Dans le folklore européen, les sorcières honorent, pendant le sabbat, la nature, sa fécondité, et le « dieu cornu », ensuite assimilé au Diable au moment de l’Inquisition. Ses pratiques, et leur imaginaire, ont évolué au fil du temps.

Il s’agit d’assemblées nocturnes avec cérémonies et banquets, où les participants se couvrent d’onguents aux origines et pouvoirs divers, où les mets et les boissons foisonnent, débouchant, dans un second temps, sur des orgies. Les sorcières ont la capacité de voler sur des balais, ou même des animaux. Et surtout, elles adorent le Diable !

Elles ont lieu à l’écart de la population, dans une clairière, à un carrefour ou dans un endroit à la typographie singulière (montagne, dolmen,…) Elles doivent se trouver au cœur de la nature, avec si possible un point d’eau à proximité.

A ses débuts, le christianisme tolère ses réunions, essentiellement féminines et matriarcales où les femmes s’échangent des recettes de pharmacopées traditionnelles, des incantations, voire même des ingrédients. Le savoir est transmis de manière verticale, d’une génération à l’autre, de mère en fille, d’initiée à nouvelle recrue.

C’est au début du XVe siècle que ces réunions vont devenir interdites, de plus en plus secrètes, et paradoxalement de plus en plus fréquentées ! Les temps sont durs, le christianisme rigide, toute liberté est réprouvée et l’Inquisition bat son plein. C’est avec le Bûcher des vanités vers 1420, en Italie du Nord, que Bernardin de Sienne lance la répression.

Voici deux livres qui parlent du Congrès des sorcières, mais nullement dans les détails ou dérives décrits plus haut !

Mais comme un moment de rencontres, d’échanges, où l’on se montre et s’expose !

Dans ces deux histoires, les sorcières possèdent tous les attributs traditionnels, le physique, la tenue vestimentaire (rouge pour l’une, noire pour l’autre), la cuisine, le fait de pouvoir voler !

Rouge sorcière.

Sophie.

Ecole des Loisirs, collection Pastel, septembre 1997.

(dès 4 ans)

Notions abordées: sorcières, réunion, colère, amitié.

Nous trouvons une sorcière, toute de rouge vêtue, qui sort un soir de pleine Lune pour en recueillir ses cendres. Oh, surprise ! Elle trouve un œuf, dont elle s’occupe dans sa maison, jusqu’à ce qu’un bébé dragon en sorte. Chouette ! Elle va faire sensation à la prochaine réunion des sorcières qui aura lieu dans un an, lorsqu’elle débarquera en le chevauchant !

Elle a beau s’en occuper, lui préparer avec amour et dévotion divers sortes de mets, mais rien n’y fait ! Nous sommes un an plus tard, c’est à nouveau la pleine Lune, c’est le grand soir et le bébé dragon reste bébé, et adieu rêves de gloire !

De colère, elle le chasse, il s’en va, triste. Elle sort pour tenter de trouver quelque chose à montrer, c’est alors qu’elle retrouve ! Il a grandi grâce aux cendres de Lune ! Confuse, elle s’excuse et ensembles, ils se rendent au sabbat !

Dans cette histoire, nous retrouvons tout ce qui a trait à la sorcière : une forêt, un nez crochu, un grand chapeau pointu, une robe longue, un dragon, qui sort la nuit, et surtout au moment de la pleine lune pour y chercher des ingrédients secrets : cendres de lune, belladone.

Le vocabulaire propre aux sorcières est largement employé : grimoire, verveine, chaudron, alambic… Les illustrations complètent et appuient le texte, elles jouent sur le flou avec les différents tons ocres du jaune au marron, avec ce rouge éclatant.

C’est une jolie histoire qui nous parlent de la joie, de la colère, de la tristesse, de l’amitié…

Sur ce même registre, et suivant à peu près ce déroulement, il y a La toute petite dame de Byron Barton, pour les plus petits, et sans sorcière.

Retrouvez l’article ici .

Le congrès des sorcières.

Sylvie AUZARY-LUTON.

Kaléidoscope, mars 1993.

(Dès 4 ans)

Notions abordées: sorcières, amitié, différences, entraide.

Cette auteure est celle d’une autre livre que j’ai chroniqué, MONSTRES, SORCIERES ET CROQUEMITAINES, Kaléidoscope, mars 1996 ici .

Nous retrouvons ici la sorcière des villes ! Eh oui il en existe des campagnes, du placard (aux balais !), des cuisines, et tant d’autres…

Le Congrès des sorcières qui les réunit toutes doit avoir lieu prochainement et l’invitation, envoyée par pie doit arriver d’un instant à l’autre ! Cette année, le Congrès organise un Concours d’élégance que la sorcière des villes est certaine de remporter (comment pourrait-il en être autrement ?!).

Oh non, un courant d’air emporte l’invitation sans que la sorcière ait pu noter le lieu de rendez-vous. Elle enfourche son balai, mais il se casse et elle tombe…sur les fesses ! Elle se rend donc chez la voyante du coin de la rue qui lui indique le zoo, dans la grotte aux fées !

Voici donc la sorcière qui s’y rend, en bus, puis qui doit marcher et qui croise Zita, en vélo, une petite fille nullement apeurée. Ensembles, elles se rendent au zoo, où la sorcière des villes arrive débraillée, un comble pour elle, et en plus accompagnée d’une petite fille, un scandale pour les autres !

Zita, cachée, va aider sa nouvelle amie à gagner le concours !

Ah les sorcières ne sont plus ce qu’elles étaient ! Il en existe pour tout, mais elles ne font plus peur ! Le thème de ce concours en donne la preuve : quelle sorcière, digne de ce nom, rechercherait l’élégance ?! Mais ça, c’était avant !

Une jolie histoire sur l’amitié, l’entraide, la différence, avec bien sûr de nombreux attributs propres aux sorcières : physiques, vestimentaires, balai, la faculté de voler… Le tout rehaussé par des illustrations vives et colorées !

Belles lectures !

Blandine.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article