Il y a sorcière…et sorcière. (Un album dès 3 ans et deux romans dès 8 ans)

Publié le 15 Novembre 2013

Il y a sorcière…et sorcière. (Un album dès 3 ans et deux romans dès 8 ans)

Il y a sorcière…et sorcière !

Comme dit précédemment, en Occident, la sorcellerie est surtout affaire de femme, et elle n’a pas bonne presse ! La sorcière est vieille et moche, habite un lieu lugubre et isolé, s’entoure d’animaux bizarres et cuisine, concocte et mitonne quantités de potions ou mixtures aux pouvoirs divers… Tantôt ogresse, tantôt finaude, elle est toujours méchante et souhaite répandre le Mal !

Or cette image est bien sûr à nuancer. Les sorcières du Moyen-âge n’en étaient pas vraiment, plutôt des guérisseuses, les premières naturopathes, qui se servaient des plantes à leurs dispositions pour soigner les populations, souvent rurales, qui ne pouvaient se permettre de voir ou de payer un médecin !

La Befana, sorcière italienne, revêt les deux aspects.

Depuis quelques années, les personnages occultes, tels les sorciers (surtout !) ou les vampires, connaissent une forte vague de popularité. Les livres, albums, films, dessins animés n’ont de cesse d’exploiter cette veine et regorgent d’imagination !

Je ne vais bien sûr pas tous les citer, déjà parce que la liste est longue, ensuite parce que n’étant que superficiellement attirée par le sujet, je n’en connais pas assez !

Je garde de très bons souvenirs de Casper le petit fantôme, j’adore le personnage de Blade, j’ai mis en rayon et vendu de très nombreux exemplaires de la saga Harry Potter ou Twilight

Il y a sorcière…et sorcière. (Un album dès 3 ans et deux romans dès 8 ans)

Le coup de balai de la sorcière.

JOMA

Editions Messidor/La Farandole, janvier 1990 (Espagne, catalan, 1987)

(Dès 3 ans)

Voici une sorcière très pointilleuse question ménage et qui, tous les matins, grâce à son balai magique, nettoie le ciel. Elle l’admire ensuite tout en prenant un café.

Il y a sorcière…et sorcière. (Un album dès 3 ans et deux romans dès 8 ans)

Mais un jour, un petit nuage coquin occupe « son » ciel si bleu !

Alors, par tous les moyens, elle tente de le chasser, jusqu’à le glisser chez elle, en soulevant le toit ! Mais il n’a pas dit son dernier mot, et sort par la cheminée !

Une histoire toute mignonne sur une sorcière maniaque et les différentes natures du mot « nuage ».

Il y a sorcière…et sorcière. (Un album dès 3 ans et deux romans dès 8 ans)

HARRY POTTER

J.K. ROWLING

Lorsque le phénomène est sorti en 1997, je n’avais pas voulu le lire, malgré les différents encouragements de ma mère, qui avait adoré et qui attendait avec impatience la sortie des différents tomes (sept, entre 1997 et 2007 !)

450 millions de livres vendus, traduits en 70 langues, de quoi donner le vertige !

Ce n’est que l’année dernière, et suite à la diffusion du premier film à la télévision que j’ai lu le premier ! Mieux vaut tard que jamais ! D’autant plus que j’ai vraiment beaucoup aimé ! D’ordinaire, je préfère lire avant de voir, mais là, ça s’est présenté ainsi ! Du coup, faut que je lise les autres !

Il y a sorcière…et sorcière. (Un album dès 3 ans et deux romans dès 8 ans)

Petite présentation :

Harry Potter est un jeune orphelin, qui découvre à 11 ans, qu’il est fils de sorciers et doté lui-même de pouvoirs. Il intègre alors, après quelques péripéties, la prestigieuse école de sorcellerie, Poudlard, dirigée par Albus Dumblemore. Alors que lui-même ne connaît rien à ce nouvel univers ni à son histoire, il apprend qu’il est une légende dans le monde des sorciers, ayant survécu à l’attaque de Lord Voldemort, le meurtrier de ses parents. Ce dernier a depuis lors disparu, mais des choses se passent…

Durant cette première année scolaire (un tome=une année), Harry Potter va apprendre à canaliser et à bien utiliser ses différents pouvoirs et se faire deux amis inséparables : Ronald Weasley et Hermione Granger.

Ensembles, ils démasqueront un traître, mais le Mal n’a pas dit son dernier mot.

L’auteure n’a pas fait que créer un personnage. Un peu comme J.R.R. Tolkien, elle a donné vie à tout un univers, une société hiérarchisée, avec ses lois et ses règles, son langage. L’espace temporel de l’action est volontairement laissé dans le flou, néanmoins, grâce aux quelques indices laissés ça et là, il est possible d’affirmer que le premier tome correspond à 1991-1992 et que le septième se déroule sur 1997-1998.

L’engouement des lecteurs et de la planète pour ce jeune héros a été immédiat et extraordinaire ! Films, jeux vidéo ou non, figurines et produits dérivés en tout genre ont vu le jour…

Ainsi que divers sites internet, pas tous officiels, tels que :

http://www.poudlard.org/

http://www.universharrypotter.com/

https://www.pottermore.com/fr

Il y a sorcière…et sorcière. (Un album dès 3 ans et deux romans dès 8 ans)

AMANDINE MALABUL

*Amandine Malabul, la sorcière a des ennuis. Jill MURPHY. Folio Cadet Rouge, Gallimard, 1990 (Grande-Bretagne, 1980)

*Amandine Malabul, la sorcière ensorcelée. Jill MURPHY. Folio Cadet Rouge, Gallimard, 1994 (Grande-Bretagne, 1982)

Amandine Malabul est une jeune sorcière, d’environ 10 ans, en apprentissage. Sa maladresse légendaire la place souvent dans des situations rocambolesques. Ses notes s’en ressentent et sa réputation, tant auprès des élèves que des professeurs, n’est plus à faire ! Malgré cela, et grâce à ses deux amies, elle s’en sort toujours ! Et surtout contre son « ennemie », Octavie Pâtafiel !

Pour en savoir plus, c’est par ici .

L’auteure, Jill Murphy, née en 1949, a commencé à écrire dès l’âge de 15 ans. Mais ce n’est qu’à 24 ans qu’elle publia le premier volet des aventures de cette petite sorcière, Amandine Malabul, sorcière maladroite.

Elle s’est beaucoup inspirée d’elle-même et de sa scolarité dans un orphelinat pour créer son héroïne.

Ses aventures littéraires ont donné vie à une série télévisée en Grande-Bretagne, de 53 épisodes, entre 1998 et 2001.

Belles lectures!

Blandine.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article