La notion de peur chez les enfants.

Publié le 26 Octobre 2013

La notion de peur chez les enfants.

C’est bientôt Halloween, et lors de cette fête, on s’amuse à se faire peur… Mais cette notion est parfois bien floue !

La peur… Nos bambins la connaissent bien et sous diverses formes, celle d’être abandonné, délaissé, non nourri, du loup, les cauchemards, d’une personne ou de l’école…

C’est un sentiment tantôt diffus, tantôt poignant… On la ressent de manière innée, lorsqu’on pressent un danger, ou sous la forme d’une appréhension, aussi appelée le trac (même si moins fort !)

Nos enfants, qui ont du mal à distinguer la frontière entre le réel et l’imaginaire, entre la réalité et la fiction, l’éveil et le rêve, ont la certitude qu’un loup se trouve dans l’appartement lorsqu’il n’y a pas de lumière, qu’une sorcière peut venir les prendre pour les manger, ou d’autres créatures parfois innommables.

En grandissant, certaines peurs disparaissent, ou plutôt se transforment. Ils savent bien qu’il n’y a pas de loup ou de fantômes, mais le noir angoisse toujours un peu (pour moi, toujours !)… Certaines craintes ou inquiétudes, plus réelles mais aussi plus muettes sourdent… Comme la trouille d’un contrôle en classe de parler en public, de certaines situations familiales. Nul besoin de mots, les enfants sont des éponges à sentiments et émotions contraires, et prennent tout à crédit !

Notre rôle de parents, entre autres, est de les rassurer, de leur faire prendre conscience de leurs peurs pour qu’ils aient confiance en eux, et ainsi mieux les surmonter.

Je vous propose donc quelques livres sur la peur, les monstres, divers et variés, ici ou ailleurs, à la maison ou la campagne… et la Mort.

La perception concrète de la Mort ne survient que vers 4 ans. C’est à cet âge-là que l’enfant commence à comprendre son caractère définitif. Celle-ci fait l’objet d’un post particulier, que vous pourrez trouver .

La notion de peur chez les enfants.

*DANS L’HERBE, Yukiko KATO et illustrée par Komako SAKAI. Ecole des Loisirs, janvier 2011. (Japon, 2008.) (dès 3 ans)

Ce livre a été réédité en 2012 pour la collection « Titoumax » (2-4 ans) 2011-2012.

Yû-chan est une petite fille qui part avec ses parents et son grand-frère à la rivière. Elle observe un papillon et sans s’en rendre compte, elle le suit, s’éloignant de sa famille jusqu’à se retrouver cernée par des herbes presque plus hautes qu’elle…

La notion de peur chez les enfants.

Elle se retrouve seule, apeurée, quand sa maman vient la trouver !

La narration est sur le mode du « je », ce qui renforce l’impression de vivre ce que vit la fillette et de ressentir son inquiétude croissante.

Les illustrations, dominées par le vert, sont très belles et douces. Mais pour un enfant, elle peuvent susciter de l'angoisse, car trop "vraies". C'est le cas pour mes deux garçons (2 et 4 ans).

On devine les traits du crayon au sein des différentes couleurs.

La notion de peur chez les enfants.

*PETIT LAPIN BLANC SE PERD, Marie-France FLOURY et Fabienne BOISNARD. Editions Gautier-Languereau, septembre 2008. (dès 2 ans)

Petit lapin Blanc est allé au parc avec ses parents, il joue à cache-cache avec son ami Sacha ! A son tour d’aller se cacher et il va derrière sa maman, sauf que ce n’est pas sa maman… Qui est-ce et où est maman ? Il pleure et la dame le prend pour retrouver ses parents, qui n’ont pas bougé ! Rassuré et remis de ses émotions, Petit Lapin Blanc a droit à un tour de manège !

La notion de peur chez les enfants.

*LA TOUTE PETITE DAME. Byron BARTON, Ecole des Loisirs, 1996. (dès 2 ans)

C’est le deuxième livre que j’ai découvert de lui, à la bibliothèque ! Là encore, coup de cœur immédiat et achat presque de suite !

L’histoire commence… « Il était une fois une toute petite dame… » et une toute petite maison, un tout petit chat, une toute petite vache… Un jour, la toute petite dame décide d’aller traire la toute petite vache, mais le tout petit chat, gourmant, boit le tout petit peu de lait…

Terrifié par la colère de la toute petite dame, le tout petit chat s’enfuit, pour revenir « après un tout petit long moment »… et tout va bien…

Tout le texte est ponctué par « la toute petite » ou « le tout petit », ce qui rapproche l’enfant de l’histoire.

Les illustrations sont vives, le fond de l’image est uni, ce qui n’empêche pas de décrypter les émotions des protagonistes. Après la colère, et l’inquiétude, vient le réconfort !

Une jolie petite histoire que mes enfants ont adorée, aimant particulièrement le rythme donné par les répétitions.

La notion de peur chez les enfants.

*IL L’ A FAIT ! Ole KÖNNECKE. Ecole des Loisirs, 2010 (Autriche, 2007) (dès 3 ans)

Ce livre a été réédité en 2011 pour la collection « Titoumax » (3-6 ans) 2011-2012.

Burt est un oiseau que nous découvrons sur une branche, non loin de son nid. « Aujourd’hui, Burt va le faire. » Oui, mais faire quoi ? Voler, sauter, s’élancer, quitter le nid parental ?

Burt regarde, jauge, revient sur ses pas, jusqu’au moment où … il prend son élan et saute, en se cachant les yeux !

Il vient d'effectuer son premier plongeon, et ses amis, et lui-même, sont très fiers de lui !

Un fond blanc, quelques éléments de paysage juste pour situer l’action, très peu de texte pour décrire qu’en dépassant son trac, on peut gagner de la confiance et soi et en être très fier !

La notion de peur chez les enfants.

*NUIT NOIRE. Dorothée de MONFREID. Ecole des Loisirs, septembre 2007. (dès 3 ans)

Ce livre a été réédité en 2008 pour la collection « Minimax » (3-6 ans) 2008-2009.

Fantin est un petit garçon, que l’on trouve seul dans une forêt, la nuit. Apeuré, il avance jusqu’à entendre trois grognements, l’un chassant l’animal installé près d’un feu : un loup, puis un tigre, puis un crocodile…

La notion de peur chez les enfants.

Fantin se blottit au creux d’un arbre, jusqu’à ce qu’une porte s’ouvre et donne sur une cuisine, où un lapin fait son apparition ! Fantin lui raconte son désarroi devant un chocolat chaud, et ensemble, ils sortent !

Mais pas n’importe comment ! Ils rejoignant la maison de Fantin, à la lisière de la forêt, sains et saufs pour boire un bon chocolat chaud amplement mérité, sauf que l’on toque à la porte…

Que fait Fantin dans une forêt, est-ce un rêve ou la réalité ? Et ces animaux qui se font peur le uns et les autres, alors qu’eux-mêmes la suscitent à d’autres !

Cette histoire, qui plaît beaucoup à mes enfants, fait appel à plusieurs notions et sentiments : la nuit, le noir, la peur, le courage, l’entraide et le soulagement ! Superbe et vraiment « salvateur » !

Je l'ai chroniqué dans un article dédié au "gros dodo" ici: http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/01/le-gros-dodo-d%C3%A8s-1-an.html

La notion de peur chez les enfants.

*CAP OU PAS CAP ? Un livre à toucher … si tu l’oses ! Nicole MAUBERT. Milan Jeunesse, 2010. (2-6 ans)

Livre cartonné et à toucher, il ne s’adresse pas spécialement aux tout-petits ! Il fait appel aux différentes peurs que nous pouvons ressentir : l’araignée, le monstre sous le lit, le serpent, le Loup et la sorcière…

La notion de peur chez les enfants.

L’enfant osera-t-il avancer sa main, soulever le drap, faire un bisou à la sorcière malgré ses verrues, et surtout mettre sa main dans la gueule du Loup !

Waouh, notre loulou est vraiment courageux, mais un dernier défi l’attend, sera-t-il capable de tourner la page et de découvrir « le plus terrible des petits monstres » ???

Un livre pour affronter ses peurs et prendre confiance en soi, tout en rigolant !

Un très grand succès à la maison !

La notion de peur chez les enfants.

*LA CHASSE AUX MONSTRES ! Ils sont partout dans la maison. Illustrations de Sébastien CHEBRET. Edition Acapella Création pour Fleurus, octobre 2008. (dès 3 ans)

Différents monstres ou créatures se cachent dans les différentes pièces, recoins et meubles de la maison : sorcière, ogre, loup, monstre…

Le texte encourage l’enfant à affronter ses peurs et à faire peur à ces différents personnages : « taratata, tu es plus fort que ça ! » Tour à tour, ils sont débusqués par l’enfant, qui à son tour, s’amuse à leur faire peur ! Rabats, roue, élastiques jalonnent le livre et l’enfant s’y croit !

Un autre succès !

La notion de peur chez les enfants.

*VA T’EN GRAND MONSTRE VERT ! Ed EMBERLEY. Kaléidoscope, mars 1996. (dès 3 ans)

Au fur et à mesure, un monstre se construit grâce à un jeu de découpes dans les pages : yeux, nez, oreilles, contour du visage… Mais l’enfant ne se laisse pas faire et fais disparaître petit à petit ce Grand monstre Vert ! Et la chute est exquise !

Un livre pour lutter avec beaucoup d’humour contre la peur, tout en apprenant les couleurs et les différentes parties du visage !

Un livre toujours autant apprécié des enfants, dont le succès ne se dément pas ! Un petit monstre vert vient de voir le jour (ou plutôt la nuit !) : Bonne nuit, petit monstre vert, Ed Emberley, Kaléidoscope, 2013, dès 2 ans.

La notion de peur chez les enfants.

*MONSTRES, SORCIERES ET CROQUEMITAINES. Sylvie AUZARU-LUTON, Kaléidoscope, mars 1996. (dès 3 ans)

Petit Prince Jean ne veut pas aller se coucher à cause des différents monstres cachés dans sa chambre. Sa nounou joue le jeu et regarde partout pour lui prouver qu’il n’y a personne : dans l’armoire, sous le lit, derrière les rideaux…

Bien sûr, une fois la lumière éteinte, tous ces affreux personnages, croquemitaine, sorcière, monstres, sortent de leur cachette et font peur à Petit Prince Jean !

La notion de peur chez les enfants.

Ils se le disputent ! Et il en profite pour s’enfuir, apeuré.

Grâce à la Lune, déterminé, il décide de faire face à ses peurs et de bouter hors de sa chambre ces intrus !

Ce livre aide à surmonter ses peurs, qui peuvent être réelles ou le fruit de l’imagination (les monstres pourraient être la projection des peluches sur le mur) et l’acquisition de la confiance en soi !

Les illustrations sont vives et colorées (bleu, rose, jaune, et leurs ombres), le croquemitaine est rose fluo mais n’en reste pas moins effrayant avec ses grandes dents pointues !

Avec des couleurs « Bisounours » et des dessins « rondoudous », l’auteure parvient à rassurer l’enfant, qui pourvu d’un courage tout neuf et inébranlable, devient fort !

Plus de détails sur ce livre ici : http://vivrelivre19.over-blog.com/2013/10/monstres-sorcieres-et-croquemitaines.html

La notion de peur chez les enfants.

Selon les contrées, c’est l’Ours et non le Loup qui fait peur. Découvrez cet album d’un auteur-illustrateur qui me plaît énormément, Byron BARTON. *OU EST L’OURS ? Comptine de Charlotte POMERANTZ imagée par Byron BARTON. Ecole des Loisirs, septembre 1984. (Etats-Unis) (dès 3 ans)

Très peu de paroles ici, ce sont les images qui racontent l’histoire.

Un village près d’une forêt d’où accourt une femme, affolée. Elle désigne le bois. Tous cessent leurs affaires et se dirigent en groupe vers les arbres. Jusqu’à ce qu’ils le voient, l’ours… Aaaaah, ils s’enfuient et se réfugient chez eux…

La peur prend plusieurs expressions sur ces différents visages ou attitudes. Et nous donnent vraiment le sentiment d’en être !

Comme toujours chez Byron Barton, les traits sont épais et les couleurs vives ! Pour en savoir plus, c’est ici : http://vivrelivre19.over-blog.com/2013/10/o%C3%B9-est-l-ours.html

Et chez vous ? Quels sont les livres "qui font peur" préférés de vos enfants ?

Belles lectures et découvertes !

Blandine.

Rédigé par Blandine

Publié dans #Halloween, #Peurs, #Jeunesse dès 2 ans, #Apprentissages

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article