Halloween

Publié le 24 Octobre 2013

Halloween

HALLOWEEN

Une fête pas si étrangère…Comme on pourrait être tenté de le croire.

Comme beaucoup, je pense, j’estimais, il n’y a pas encore si longtemps, qu’Halloween était une fête anglo-saxonne qui n’avait pas grand-chose à voir avec notre pays. Par conséquent, pourquoi la fêter ? D’autant plus que les bonbons et moi, nous ne sommes pas du tout copains… D’ailleurs, c’est plus pour ça que je ne l’appréciais pas ! Alors que les sorcières, les citrouilles, les déguisements, je trouve ça plutôt sympa !

Halloween

Un peu d’histoire :

Après un long séjour au outre-Atlantique, cette fête revient sur ses terres d’origine, en vieille Europe !

Vu que j’aime les histoires et l’Histoire, il fallait bien que je me penche sur la sienne !

Halloween est la contraction de « All Hallows Eve », issu de « hallow », qui vient de l’anglais (sanctifier), et « even » qui est une dérivé de « evening » ! Mais quel rapport avec les citrouilles, sorcières, vampires et compagnie ?

Il y a bien 3000 ans de cela, le premier jour de l’an était au 1er novembre. Le dernier jour était donc le 31 octobre, les différents peuples celtes, (irlandais, anglais, écossais et de France) fêtaient la Samain (ou Samhain), du nom du Dieu de la Mort. Les gens croyaient que la veille du nouvel an, le Dieu Soleil était fait prisonnier par Samain. Et ce dernier permettaient aux fantômes et revenants d’aller rendre visite aux vivants. Les gens leur laissaient même quelques friandises ou petits cadeaux.

Les populations remerciaient pour les récoltes passées et demandaient protection pour l’hiver à venir. Les druides distribuaient les braises des différents feux allumés aux familles pour qu’elles leur apportent protection tout le long de l’année à venir. Ils se déguisaient et s’éclairaient avec des navets creusés dans lesquels ils mettaient une braise.

En Bretagne aussi, il y avait cette fête, sous le nom de gouel an anaon ou kala goañv (fête des morts ou calendes de l'hiver en français), ou présente dans le nord de la France, avec la Saint-Martin ! Là-bas, c’étaient des betteraves ou rutabagas que l’on sculptait !

Avec l’expansion croissante, d’abord de l’influence romaine, puis du christianisme, la Samain s’est confondue avec la Feralia, fêtée le 21 février, et ensuite à la Toussaint. Afin de célébrer, non plus tous les morts comme auparavant, mais tous les saints, car il n’y a pas assez de jours dans une année pour pouvoir tous les fêter ! C’est au VIIIe siècle que le Pape Grégoire III changea la date pour le 1er novembre. Son nom changea aussi pour « All Saint’s day », et le 31 octobre devint « All Hallows even ».

Les Irlandais et autres immigrés, à leur arrivée aux Etats-Unis, popularisèrent Halloween. C’est d’Irlande que vient la légende de la citrouille : Jack-o’-Lantern. Très avare de son vivant, il s’est vu refuser l’entrée au Paradis pour cette raison, et exclure de l’Enfer pour avoir joué de mauvais tours au Diable. Ce dernier lui donna tout de même un tison dans un navet, afin qu’il puisse s’éclairer dans son interminable errance… Aux États-Unis, le navet devint citrouille, plus facile à sculpter !

Certains affirment que sont les Anglais qui popularisèrent le fait de consommer des sucreries.

Les familles se réunissaient pour se raconter toutes sortes d’histoires tout en grignotant des pommes (d’amour !), des noisettes et offraient des gâteaux aux pauvres. De là découle la quête des enfants pour quelques « douceurs »…

Je vous propose de fêter Halloween avec plusieurs livres, et pourquoi pas quelques recettes ! J’adore les potimarrons et autres courges, de la famille des cucurbitacées (rien que le nom est délicieux <3) et aime les cuisiner, notamment en dessert (eh oui !)

Retrouvez Halloween, et les notions qui y sont associées, au gré de plusieurs articles:

(Retrouvez les différents articles en cliquant sur les mots en bleu!)

*Les peurs de l’enfant et son rapport à la Mort. Halloween permet aussi de personnifier ces peurs et de les démystifier. Cette fête amène à un autre rapport à la mort, en la dédramatisant, mais sans la simplifier pour autant !

*Les sorcières et les monstres ! Personnages phares d’Halloween.

*Le loup, pour la peur qu’il suscite dans les différents contes, tel celui du Petit Chaperon Rouge.

*Les détournements de contes, et notamment sur le loup : Il peut bien être malmené, depuis le temps qu’il s’amuse à nous faire peur ! Chez Mario Ramos, Geoffroy de Pennart et tant d'autres...

PETIT RAPPEL pour cette dernière catégorie ! Il est très important que l’enfant connaisse l’histoire originale du conte détourné proposé, ainsi l’enfant est en mesure de distinguer le « vrai » du trait d’humour, et il peut ainsi en apprécier toute la portée et s’en amuser.

Tremblez, lisez, dévorez, amusez-vous !

Blandine.

Peinture et perles à repasser Hama 5mm

Peinture et perles à repasser Hama 5mm

Rédigé par Blandine

Publié dans #Halloween

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hilde 19/09/2015 18:05

J'adore cette fête d'Halloween, son origine et tout ce qui y est associé. Tes motifs d'Halloween en perle à repasser sont très réussis.

Blandine 19/09/2015 22:04

Merci beaucoup :-D